Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Pierre Mansat et les Alternatives

Pierre Mansat et les Alternatives

Sous ce titre style groupe de rock des années 60, se cache un blog consacré aux luttes émancipatrices, à la recherche du forum politico/social pour des alternatives, à la critique du système territorial français et à son évolution possible, aux luttes urbaines et au" Droit à la Ville", au Grand Paris, aux relations Paris/Banlieues; aux enjeux de la métropolisation, .......par Pierre Mansat, délégué général de La Ville en Commun, animateur de l'Association Maurice Audin

Grand paris, une interview de Jean Nouvel par C.Poy dans l'Humanité

 

Jean Nouvel reçoit le « Nobel » de l’architecture

récompense . Deuxième Français à remporter le prix Pritzker, l’architecte, internationalement reconnu, est le lauréat 2008. Entretien.

Défenseur d’une architecture contextuelle jouant avec la dématérialisation, Jean Nouvel est le lauréat du Prix Pritzker 2008. Il répond aux questions de l’Humanité.

Vous vous attendiez à obtenir ce prix ?

Jean Nouvel. Je ne l’attendais pas cette année. Je pensais qu’il serait lié à la sortie de grands bâtiments publics. Cela fait plusieurs fois que je fais partie des finalistes. Je supposais donc que cela pourrait arriver un jour.

C’est important pour vous et votre équipe ?

Jean Nouvel. Ce qui est important, c’est de reconnaître nos arguments et notre façon de travailler. De reconnaître qu’aujourd’hui il vaudrait mieux travailler sur les bases d’une architecture différenciée et spécifique, plutôt que de développer une architecture générique. Quand on voyage, on voit bien que les mêmes modèles culturels sont parachutés partout. L’ordinateur y est sans doute pour beaucoup. Les résultats, ce sont des villes qui se ressemblent, qu’elles soient en en Asie du Sud-Est ou au Moyen-Orient. Il est urgent de travailler l’identité culturelle des lieux, de prendre en compte leur topographie, la nature des bâtiments qui sont autour, et tous les paramètres sensibles susceptibles de créer des édifices particuliers. C’est une attitude qui tend à multiplier des micro-mondes plutôt qu’à répéter le même. Car à répéter le même, on ne fait que rétrécir le monde.

Vous évoquiez ce matin sur France Inter une architecture de droite et une architecture de gauche. Quelle pourrait être la définition aujourd’hui d’une architecture de gauche ?

Jean Nouvel. Une architecture de gauche, spécifique, pense d’abord à ceux qui vont y vivre. Elle est plus généreuse, attentive aux besoins des gens, plus humaniste en général. Une architecture de droite est d’abord celle qui permet de gagner de l’argent facilement et de spéculer. La différence est là. Il y a évidemment beaucoup plus de difficultés à faire des bâtiments différents à chaque fois plutôt que de répéter les mêmes choses. De ce point de vue, il y a un certain cynisme dans l’architecture générique.

Le débat sur le Grand Paris s’engage. Votre agence va y participer. Comment se pose, selon vous, le problème de la métropolisation de - Paris ?

Jean Nouvel. Il est positif que, pour la première fois, la question de l’avenir architectural et urbain de cette région fasse l’objet d’un grand - débat politique national. Qu’est-ce qui en sortira ? Je n’en sais rien. Comme souvent en politique, je crains que l’on parle beaucoup et que l’on agisse peu. Mais ce débat permettra à différentes équipes d’exprimer des stratégies et de dire comment une agglomération comme Paris peut se modifier progressivement et comment elle peut acquérir d’autres qualités pour faire vivre tout le monde dans de meilleures conditions. Il ne s’agit pas de répondre de façon architecturale, comme un Haussmann du XXIe siècle. Il s’agit de mettre en avant des stratégies urbanistiques et de les mettre en accord avec une évolution de la gouvernance.

Entretien réalisé par Cyrille Poy

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article