Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Pierre Mansat et les Alternatives

Sous ce titre style groupe de rock des années 60, se cache un blog consacré aux luttes émancipatrices, à la recherche du forum politico/social pour des alternatives, à la critique du système territorial français et à son évolution possible, aux luttes urbaines et au" Droit à la Ville", au Grand Paris, aux relations Paris/Banlieues; aux enjeux de la métropolisation, .......par Pierre Mansat, délégué général de La Ville en Commun, animateur de l'Association Maurice Audin

Eloge du facteur par Jean Lebrun

Après la disparition du timbre rouge, la Poste prépare la suppression de la tournée quotidienne dans 68 territoires à partir de mars. En même temps, le "Wall Street Journal" se félicite qu'en Ukraine, les facteurs soient aux avant-postes de la réintégration des territoires libérés.

Le quotidien de New York qui a la réputation d'être très libéral écrit : quand l'Ukraine reprend un territoire, les militaires passent en premier, ensuite ce sont les démineurs et tout de suite après, viennent les facteurs. Les Russes, au début de leur occupation, avaient eu tendance à créer leur propre réseau fondé sur le rouble. Is se méfiaient des bureaux de poste ukrainiens qui maintenant rouvrent tous, d'abord pour permettre la circulation des colis d'entraide que s'envoient les familles et plus encore pour verser leurs pensions aux personnes âgées - en hryvnia, la monnaie nationale ukrainienne.

Les facteurs sont les premiers symboles de l'Etat que les gens voient.

Une photo accompagne le reportage du Wall Street Journal : le président Zelensky préside à une cérémonie d'émission de nouveaux timbres avec à ses cotés le directeur de la Poste, Igor Smelyansky qui porte évidemment la même tenue de combat que le président.
Le piquant dans l'affaire, c'est que Smelyansky s'était naguère exilé aux Etats-Unis, qu'il y était devenu consultant et que c'est le FMI qui l'imposa à l'Ukraine en menaçant : nous ne vous prêtons pas d'argent si ne parviennent pas à la tète des entreprises publiques des "scientific managers" ! Et c'est le même Smelyansky qui aujourd'hui, a compris qu'un service public, ça sert d'abord à servir le public et à l'attacherp à la construction de l'Etat.

En France, on l'a vu ce 1er janvier au moment de la disparition du timbre rouge, les dirigeants de la Poste continuent à parler en "scientific managers".

Depuis 2000, la Poste est devenue une société anonyme, à capitaux certes encore publics mais dont la vocation commerciale s'affirme à mesure que se multiplient ses filiales - une dizaine maintenant- dont les activités très diverses sont souvent confiées à des sous-traitants. Vos colis n' arrivent pas nécessairement par des camionnettes jaunes.
Restent tout de même les guichets qui peuvent servir à des usages de plus en plus inattendus, les 137000 boites jaunes qui ne seront peut-être plus levées quotidiennement après la fin du timbre rouge et ...les facteurs. Ils sont encore 65 000, au lieu de 100 000 en l'an 2000. Les circonstances font que nous nous inquiétons de leur raréfaction en même temps que de celle des boulangers. Les fonctions des uns et des autres sont en effet comparables. Le facteur est un agent de l'Etat mais qui n'exerce aucun rôle de répression, ce qui est rare. Malgré des horaires difficiles, il garde une liberté d'artisan dans la réalisation de sa tournée comme le boulanger dans sa fournée.

Ou il gardait... Depuis quelque temps, la transformation à rythme forcé semble être devenue la règle. Une, en moyenne, tous les deux ans.

La Poste ukrainienne sait d'expérience que le tri peut se faire à la bougie, que les bombes tombent et les mines explosent. Les dirigeants de notre Poste doivent croire que la terre est plate. Ils ont en tout cas du mal à concevoir que les conditions du travail des facteurs sont très variables en fonction de la zone, du moment. Il y a quelque temps, Nicolas Jounin, excellent sociologue atypique, s'était fait embaucher comme facteur . Il peinait sur sa tournée : il y a peut-être moins de courrier traditionnel mais il y a de plus en plus de boites. Il mettait 7, 8, 9 heures c'était selon. Jusqu'à ce que l'Organisateur - ce titre orwellien est parait-il très important à la Poste - lui communique qu'il ne devrait mettre que 4 heures 23 minutes et 59 secondes. Un procédé algorithmique agglomérant des données abstraites était parvenu à ce chiffre sur lequel il ferait ben de s'aligner. En conséquence, on allait allonger sa tournée.

La Poste dit que ses préconisations résultent de ses enquêtes auprès des clients et aussi d'expérimentations. Bientôt dans 68 territoires, l'"expérimentation" de la suppression de la tournée quotidienne remplacée par des procédures plus fines.

C'est un grand danger pour la démocratie que de renverser le contenu positif qu'avaient certains mots. Réforme signifie, maintenant régression. Et expérimentation amputation. Exemple : l' expérimentation de cours de justice sans jurés populaires.
Ainsi le facteur pourrait ne venir quotidiennement que chez ceux qui reçoivent beaucoup de courrier, moins souvent chez les autres. Ou bien se spécialiser dans le tri ou encore dans la seule livraison de colis. La fragmentation des taches faciliterait ensuite le recours à la sous-traitance qui elle-même recourrait à l'intérim qui pourrait à son tour être exercé par des sans-papiers plus commodes à manier. Quant aux conséquences électorales de tout cela, il faut être un consultant pour ne pas les deviner.
Le citoyen a besoin d'avoir en face de lui un interlocuteur régulier, fiable, assermenté jusqu'ici et donc astreint à la confidentialité.
Comment dit-on, en Ukraine ? Le facteur est le premier symbole de l'Etat que les gens voient.

On peut toujours recommander le livre de Nicolas Jounin consacré aux facteurs, en 2021, Le caché de la Poste, La Découverte

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article