Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Pierre Mansat et les Alternatives

Pierre Mansat et les Alternatives

Sous ce titre style groupe de rock des années 60, se cache un blog consacré aux luttes émancipatrices, à la recherche du forum politico/social pour des alternatives, à la critique du système territorial français et à son évolution possible, aux luttes urbaines et au" Droit à la Ville", au Grand Paris, aux relations Paris/Banlieues; aux enjeux de la métropolisation, .......par Pierre Mansat, délégué général de La Ville en Commun, animateur de l'Association Maurice Audin

> Une ligne RATP Orly/Roissy? un article sur jdd.fr

Jusqu’où doit-on prolonger la ligne 14? Pour l’instant, l’accord Etat-Région sur le Grand Paris Express, le futur métro automatique en rocade, prévoit une extension au sud jusqu’à Orly et au nord jusqu’au carrefour Pleyel, d’où une autre ligne permettra de rejoindre La Défense d’un côté, Roissy de l’autre. Mais la RATP plaide pour une "grande ligne 14" reliant les deux aéroports "sans rupture de charge".

 

La Régie organise un forum sur cette question mardi prochain (*) réunissant tous les élus et acteurs concernés, à commencer par la Société du Grand Paris (SGP) d’André Santini et le Syndicat des transports d’IdF (STIF) de Jean-Paul Huchon. Le PDG Pierre Mongin leur présentera son schéma: une navette directe tous les quarts d’heure au départ de Saint-Lazare atteindrait Roissy en 27 mn (avec un arrêt à Pleyel). Une "zone de dépassement" de 600 mètres serait créée à Gonesse (surcoût 50 millions d'euros) pour doubler les navettes omnibus qui, elles, partiraient de Saint-Lazare toutes les 3 mn.

40.000 voyageurs par heure

 

Les rames passeraient de 6 voitures (90 m de long, 720 passagers) à 8 voitures (120 m, 1.000 passagers). La ligne 14 pourrait alors transporter 40.000 voyageurs par heure dans son tronçon central, avec une navette toutes les 85 secondes. Une rame sur deux raccorderait les deux aéroports, qui seraient ainsi à une heure l’un de l’autre, sans changement pour les passagers encombrés de valises, sans "effet ridicule de vidage de train".

"C’est la solution du bon sens", argue Xavier Léty, le directeur de cabinet du PDG de la RATP, Pierre Mongin. Son argumentaire est prêt. La saturation? "Même avec l’hypothèse haute d’accroissement démographique d’ici 2030, nous gardons une réserve de capacité de 15%." La technologie du métro sur pneus? "On fait des tests grandeur nature pendant un mois: les pneus tiennent sans problème." Le surcoût des infrastructures? "On économise sur le dimensionnement de la station Pleyel." Reste à convaincre la Région et surtout l’Etat, qui préfère une liaison directe Roissy-La Défense.

 

(*) Mardi 26 avril, à la maison de la RATP, 54, quai de la Rapée (12e

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article