Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Pierre Mansat et les Alternatives

Pierre Mansat et les Alternatives

Sous ce titre style groupe de rock des années 60, se cache un blog consacré aux luttes émancipatrices, à la recherche du forum politico/social pour des alternatives, à la critique du système territorial français et à son évolution possible, aux luttes urbaines et au" Droit à la Ville", au Grand Paris, aux relations Paris/Banlieues; aux enjeux de la métropolisation, .......par Pierre Mansat, délégué général de La Ville en Commun, animateur de l'Association Maurice Audin

> Une étude très attendue: l'action culturelle dans le coeur de la métropole

 

Nemo et Paris 20eUne étude de l'APUR, à télécharger ici

Les nouveaux territoires

de l’action culturelle

dans le cœur de l’agglomération parisienne


 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

En marge de la densité des équipements culturels institutionnels, Paris et la Petite Couronne regorgent de lieux et d’acteurs, apparus en France il y a une trentaine d’années, qui renouvellent complètement la relation aux populations et aux territoires. Ces lieux, préfigurant de « nouveaux territoires de l’action culturelle », se nourrissent, autant qu’ils favorisent un rapport inédit à la ville, dont ils redessinent souvent les centralités : le lieu culturel devient un lieu ressource pour les populations en ce qu’il offre, en marge de sa diffusion proprement artistique, un espace d’échanges et de rencontres dans un cadre convivial et intergénérationnel. D’un point de vue territorial, ces lieux s’inscrivent dans un maillage géographique cohérent, qu’ils amplifient par l’appartenance à des réseaux ou la participation à des festivals métropolitains. A l’échelle d’un site pilote (Paris 20e, Bagnolet, Montreuil), l’ensemble de ces acteurs constitue un levier fort d’attractivité pour les communes, qui l’ont d’ailleurs bien compris en inscrivant dans leurs politiques le soutien à l’implantation d’artistes et d’entreprises culturelles sur leur territoire. En conclusion, l’étude fait notamment apparaître des difficultés d’accessibilité, ainsi qu’un manque de visibilité de l’offre produite. Concernant le spectacle vivant, les artistes soulignent l’insuffisance d’espaces de répétition, qui pourraient, par exemple, être des lieux publics ou privés existants, éventuellement partagés avec d’autres structures

 

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article