Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Pierre Mansat et les Alternatives

Pierre Mansat et les Alternatives

Sous ce titre style groupe de rock des années 60, se cache un blog consacré aux luttes émancipatrices, à la recherche du forum politico/social pour des alternatives, à la critique du système territorial français et à son évolution possible, aux luttes urbaines et au" Droit à la Ville", au Grand Paris, aux relations Paris/Banlieues; aux enjeux de la métropolisation, .......par Pierre Mansat, délégué général de La Ville en Commun, animateur de l'Association Maurice Audin

> Un autre Grand Paris, une critique du bouquin de Luc Gwiazdzinski et Gilles Rabin sur Les Echos.fr

Un autre Grand Paris

[ 24/06/10  - 01H00  - Les Echos  - actualisé à 00:39:17  ]

Paris endormi, Paris déserté, Paris muséifié… Sur l'air de : Ah, si l'on pouvait… Luc Gwiazdzinski et Gilles Rabin tentent quelques pistes pour un Grand Paris qui n'est pas ici synonyme de taille de bâtiment ou de largeur de rue. Contre les entreprises qui quittent le navire, contre la timidité architecturale, contre les images d'Epinal d'un Paris nostalgique, contre la fin de la mixité, contre l'abandon de l'Etat qui ne croit plus en son symbole, ce géographe et cet économiste ouvrent leurs pages à des Parisiens et à des observateurs extérieurs, de passage, parfois, dans la capitale. Soumis à la question - Paris c'est où ? A quoi sert Paris ? Quelle image ? Quel souvenir ? Vous et Paris ? -, Yann Kersalé, Christine Boutin, Dominique Alba, Dominique Coquet, Pierre Mansat, Franck Beau, Thierry Paquot… dessinent ensemble un tableau contrasté de deux visions lointaines, un pied dans le passé du Paris nostalgique de Robert Doisneau sur bande du grincements des métros en bois que tous semblent regretter, l'autre dans le futur et le désir inaccessible d'une ville compétitive et moderne. Ces observateurs sont souvent connus, reconnus par leurs pairs, comme chercheurs, artistes, certains sont élus… ce qui ne fait pas d'eux un échantillon représentatif de Parisiens, la plupart ont dépassé la quarantaine, parfois depuis longtemps, ce qui oriente également leur approche. Comme l'écrit Frédéric Taddei, « c'était mieux avant, mais avant, on avait vingt ans ». Paris n'appartient pas qu'à ses élites et à ses experts intra-muros, écrit Théodore Zeldin en préambule, ce sont bien eux pourtant qui s'expriment dans toute une partie de l'ouvrage. Paris sera-t-il toujours Paris ? interrogent les deux auteurs en guise de conclusion. « Qu'est-ce que tu veux qu'il fasse d'autre ? » répond Frédéric Dard. Au total,une série de propositions un rien utopiques comme pour enfoncer quelques clous contre la technocratie et les projets tout ficelés.

Luc Gwiazdzinski et Gilles Rabin, « Urbi et Orbi, Paris appartient à la ville et au monde », éditions de l'Aube, mai 2010, 194 pages, 19 euros.

Les Echo

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article