Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Pierre Mansat et les Alternatives

Pierre Mansat et les Alternatives

Sous ce titre style groupe de rock des années 60, se cache un blog consacré aux luttes émancipatrices, à la recherche du forum politico/social pour des alternatives, à la critique du système territorial français et à son évolution possible, aux luttes urbaines et au" Droit à la Ville", au Grand Paris, aux relations Paris/Banlieues; aux enjeux de la métropolisation, .......par Pierre Mansat, délégué général de La Ville en Commun, animateur de l'Association Maurice Audin

> Rapport Caffet sur la métropolisation des politiques parisiennes

> Interview dans Le Parisien Dans un prochain billet je dirais ce que je pense de ce rapport. je constate que dans son interview JP Caffet n'évoque même pas l'existence de Paris Métropole....

 

 

 

 

« Paris a beaucoup à offrir aux villes voisines»

Jean-Pierre Caffet, sénateur PS, rédacteur d'un rapport sur l'ouverture de la

capitale au Grand Paris

Bertrand Delanoë a demandé il y a

six mois au sénateur Jean-Pierre

Caffet un rapport sur la manière

d'ouvrir les politiques parisiennes

aux villes voisines. En 300 pages,

l'élu a diagnostiqué les blocages et

fait 150 propositions pour créer un

vrai Grand Paris.

Vous préconisez une

« métropolisation» des politiques

parisiennes. Que recouvre ce

concept un peu abstrait?

JEAN-PIERRE CAFFET. Tous les

domaines ne se prêtent pas aisément·

à des actions de coopération, mais

dans beaucoup d'entre eux on peut

être efficace facilement et aller vite.

Par exemple, pourquoi ne pas

scolariser des enfants des villes

voisines dans des écoles parisiennes

vides? Ou accueillir les jeunes de

banlieue dans nos centres de loisirs,

ouvrir encore plus nos équipements

sportifs ... On pourrait faire aussi

profiter nos voisins d'outils parisiens

qui marchent bien, comme la maison

des étudiants, que 35000 jeunes

utilisent déjà. Paris a beaucoup à

offrir.

Cette politique n'était pas

suffisamment mise en avant

jusqu'ici?

Depuis 2001, Paris a tendu la main à

ses voisins, a rompu son isolement.

Mais nous avons surtout fonctionné

par des accords bilatéraux, de Paris

vers telle ou telle ville. Maintenant, il

faut franchir un seuil, aller plus loin

et raisonner en termes de Grand

Paris. Sinon, nous risquons d'être

distancés dans la compétition avec

les aùtres métropoles. Songez que

dans le Grand Londres il y a

. 3 niveaux de gouvernance globale, et

34 locales. En Ile-de-France, il y

6 niveaux supérieurs et 1414 locales,

dont les 1281 communes!

Vous faites un constat de blocage

sur les enjeux cruciaux pour les

habitants?

Le principal problème, c'est le

logement. Aujourd'hui, nous

produisons environ 35000 à 39000

logements neufs par an quand le

schéma régional préconise 60000 et

le gouvernement, 70000, pour loger à

peu près les habitants d'Ile-de-

France! La construction est bloquée

par l'enchevêtrement des

responsabilités et les intérêts

contradictoires des villes qui veulent

densifier quand d'autres défendent

leurs pavillons. Je propose une

autorité organisatrice du logement

qui pourrait instruire des permis de

construire et aurait des pouvoirs de

contrainte. Il va falloir convaincre les

élus locaux, mais c'est le seul moyen

pour sortir de la crise du logement.

Vous proposez aussi de supprimer

le Syndicat des transports d'Ile-de-

France?

C'est une structure héritée des années

1950 qui ne fonctionne plus. Il faut

des mois de débats entre la région,

les départements et l'Etat pour

déboucher sur une décision! Il faut

transférer toutes les compétences

transports à la région Ile-de-France,

avec les moyens financiers.

Vous ne souhaitez pas la création

d'un Grand Paris politique qui

supplanterait les villes et les

départements?

L'objectif n'est pas de créer un

nouveau «machin» ingérable de

8 millions d'habitants! On peut aller

vite sur plein de coopérations,

comme la politique de la jeunesse,

l'emploi avec la création de forums

emplois communs ... En revanche, on

peut créer un «pôle» métropolitain

où tous les acteurs pourront se

rencontrer et mettre au point des

projets communs.

Propos recueillis par Sébastien Ramnoux

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article