Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Pierre Mansat et les Alternatives

Pierre Mansat et les Alternatives

Sous ce titre style groupe de rock des années 60, se cache un blog consacré aux luttes émancipatrices, à la recherche du forum politico/social pour des alternatives, à la critique du système territorial français et à son évolution possible, aux luttes urbaines et au" Droit à la Ville", au Grand Paris, aux relations Paris/Banlieues; aux enjeux de la métropolisation, .......par Pierre Mansat, délégué général de La Ville en Commun, animateur de l'Association Maurice Audin

> Pierre Mansat sur France 3 dans "la voix est libre"

 

Dans l'émission " La voix est libre" présentée par Jean Jacques Cros

 

 

 

le sten de l'émission

JEAN-JACQUES CROS 

Retour à La Voix est libre avec Brigitte KUSTER, maire UMP du

XVllème arrondissement à Paris et en face de vous, Pierre MANSAT, vous êtes

adjoint maire de Paris de Bertrand DELANOË en charge de Paris Métropole. Et

d'abord, vous avez assisté à la première partie de l'émission. Une réaction sur

ce que vous avez entendu?

PIERRE MANSA T

Bonjour. Une première réaction peut-être, je suis en désaccord avec

Brigitte KUSTER quant à sa position sur l'accueil des jeunes Tunisiens. Je crois

qu'il y a une responsabilité de la part de la France de savoir, dans ce moment

de démocratie et de libération de la Tunisie, de savoir être un pays généreux

qui puisse accueillir quelques milliers de jeunes Tunisiens qui viennent là

chercher sans doute du travail, mais peut-être aussi chercher de la formation et

chercher de l'éducation. Donc je crois qu'au contraire, plutôt que de les

enfermer ou de les expulser, il serait bien meilleur de savoir les accueillir, leur

donner des conditions d'accueil qui soient dignes et leur permettre d'accéder à

la formation et à l'emploi.

JEAN-JACQUES CROS

Réponse Brigitte KUSTER, vous l'avez dit déjà tout à l'heure ...

BRIGITTE KUSTER

Oui on l'a dit ...

JEAN-JACQUES CROS

... mais plus précisément ...

BRIGITTE KUSTER

En effet, je veux dire, il n'est pas question en même temps de refouler

systématiquement; je pense que la France terre d'accueil a fait preuve en effet

de savoir accueillir quad il faut, accompagner, ne serait-ce qu'en matière par

exemple d'alphabétisation quand certains ne savent pas parler. Je voudrais

aussi rappeler peut-être quelques chiffres: 50 millions d'euros mis sur la table

justement pour des populations qui arrivent et qui sont en grandes difficultés

d'insertion. Néanmoins, une arrivée massive, il faut quand même pouvoir la

gérer et les collectivités doivent aussi être au rendez-vous. On ne peut pas

demander à l'Etat de gérer seul. Il faut quand même trouver des logements, il

faut quand même trouver de quoi les nourrir et donc c'est quand même un

réseau qui doit se mettre en place. Néanmoins, on ne peut pas accepter tout le

monde. Donc il faut en effet avoir une générosité, mais en même temps faire en

sorte que les choses puissent se passer correctement.

JEAN-JACQUES CROS

Alors, on voit bien le désaccord entre vous? Pierre MANSAT, il Y a eu

une critique de Brigitte KUSTER parlant de l'absence de dialogue entre le maire

de Paris et ses adjoints et en particulier, pardon, et les maires d'arrondissement

et en particulier les maires d'arrondissement d'opposition?

Pierre MANSAT

Alors, je crois qu'il ne faut pas confondre l'attitude d'opposition

systématique puisqu'il y a malgré tout une attitude d'opposition systématique de

la part des maires d'opposition à la politique municipale. Je pourrai en citer des

exemples. On a eu les critiques sur le tramway par exemple même si

maintenant l'UMP est devenue fana du tramway des maréchaux ou les

politiques sociales, je pense aux tarifs des cantines. Donc il y a une politique

d'opposition systématique. Par ailleurs, je crois que la ville de Paris sur l'autorité

de la première adjointe, Anne HIDALGO, dont c'est la fonction par ailleurs mène

un dialogue que ce soit sur les questions budgétaires, que ce sQit les questions

d'urbanisme, les questions d'aménagement, mène un dialogue tout à fait correct

et courtois avec les maires d'oppos~tion.

JEAN-JACQUES CROS

Vous n'êtes pas d'accord?

BRIGITTE KUSTER

Mais Monsieur MANSAT là me titille, me cherche peut-être. Comment

dire? D'abord, 1, l'opposition n'est pas systématique. On pourrait dire cela

d'ailleurs au niveau national. L'opposition a un rôle d'opposition et donc par

définition s'oppose, mais l'opposition comme au niveau national de temps en

temps propose, ce qui est souvent notre cas et en matière d'aménagement sur

le XVllème arrondissement, nous avons fait des propositions et vous venez de

me parler de Madame HIDALGO qui nous écoute. Monsieur MANSAT! Vous

étiez au rendez-vous lorsque je suis venue présenter le nouveau regard sur les

Batignolles.

JEAN-JACQUES CROS

Vous avez fait un contre-projet en fait?

BRIGITTE KUSTER

L'attitude, oui .,.

JEAN-JACQUES CROS

Un contre-projet d'aménagement ...

BRIGITTE KUSTER

Un contre-projet, c'est-à-dire que ... Le mot « contre-projet» me gêne un

peu parce qu'on a fait en sorte de garder le coeur du projet, de l'améliorer, donc

on n'est pas dans quelque chose de complètement opposé, mais nous n'avons

absolument pas même été entendus, même écoutés et l'attitude de Madame

HIDALGO, sincèrement à mon ègard mais surtout à l'égard d'ailleurs même des

personnes qui m'accompagnaient et du projet, est tout simplement à la limite,

j'allais dire, de la correction. Ce n'est pas justement parce que nous proposons

quelque chose que c'est par définition mauvais. Or systématiquement, il n'y a

pas un voeu, pas un souhait que les élus du XVllème car accessoirement nous

sommes aussi dans notre légitimité, nous avons été élus nous aussi élus

d'arrondissement, excusez-nous, par les habitants du XVllème et donc nous

sommes là pour défendre les intérêts du XVllème. Ca me parait quand même

nécessaire de le rappeler parce que ...

JEAN-JACQUES CROS

Vous étiez à cette réunion?

PIERRE MANSA T

J'étais à cette réunion et peut-être pour les téléspectateurs, il faut

rappeler que nous sommes là dans un projet de quartier complètement nouveau

qui va s'établir sur les anciens ...

JEAN-JACQUES CROS

54 hectares, Batignolles 1Clichy ...

PIERRE MANSA T

54 hectares, une ancienne gare de marchandises en plein pratiquement

dans le coeur de Paris puisque nous sommes à dix minutes à pied de la gare

Saint-Lazare, nous sommes dans le coeur de la ville.

JEAN-JACQUES CROS

Justement, ça ne vaudrait pas le coup qu'il y ait un projet consensuel?

PIERRE MANSA T

Oui, je crois que l'effort qui a été proposé est tout à fait consensuel. Je

crois, j'ai bien entendu Madame KUSTER tout à l'heure qui n'est pas allée au

bout de son raisonnement sur la part des logements sociaux. Je pense que le

débat architectural, le débat sur la hauteur des immeubles ou le débat sur la

forme urbaine est un débat qui camoufle une opposition de fond assez

importante de la part de Madame KUSTER à la réalisation de logements

sociaux. Oui, il y a une crise terrible du logement dans notre région, dans Paris

BRIGITTE KUSTER

Oui, c'est vrai.

PIERRE MANSA T

... mais la municipalité parisienne essaye d'y répondre en produisant

beaucoup de logements et notamment beaucoup de logements sociaux

puisque, il faut le rappeler, 70% des demandeurs de logements sont des

demandeurs qui sont éligibles à l'HLM de base, je dirais, pour être bien compris

et donc dan ce quartier des Batignolles, il nous faut faire du logement avec les

équipements qui vont bien avec, avec des bureaux, des activités et la cité

judiciaire. Donc il faut répondre à cette exigence sur ce quartier en rappelant

par ailleurs qu'il y a un parc de 10 hectares, ce qui est un effort tout à fait

considérable.

JEAN-JACQUES CROS

Alors Brigitte KUSTER.

BRIGITTE KUSTER

Oui, resituons en effet ces ...on parle du 81ème quartier de Paris, c'est en

effet important de le rappeler, ca sera d'ailleurs dans le XVllème entre la porte

d'Asnières et la porte de Clichy avec 3500 logements, 12 à 15 000 nouveaux

habitants, 140 000 m2 de bureaux en effet autour d'un parc de 10 hectares et

l'arrivée d'une cité judiciaire.

JEAN-JACQUES CROS

Sur ces 3 500 logements donc ...

BRIGITTE KUSTER

Sur ces 3500 logements donc 55% de logements sociaux et oui, je

maintiens que je trouve que c'est trop. Bien sûr qu'il y a un besoin et vous avez

raison de le rappeler, un besoin criant de logements, mais de logements

sociaux bien sûr et de logements, j'allais dire, tout court. Et ce que je crois

aussi, c'est qu'il y a un moment il faut penser politique du logement et

malheureusement je trouve qu'on ne le fait pas assez au niveau aussi de la

région T1e-de-France. Nous avons quand même dans le cadre d'ailleurs du

Grand Paris au-delà même du SDRIF qui a annoncé 60 000 logements,

l'ambition présidentielle d'ailleurs de 70 000 logements. Paris doit être au

rendez-vous et vous avez raison. Moi, ce qui m'inquiète, c'est que si vous

mettez et on le voit bien dans les arrondissements qui ont déjà à l'heure actuelle

beaucoup de logements sociaux, les difficultés parfois de faire vivre certains ...

JEAN-JACQUES CROS

Vous voulez dire que ça ne respecte pas la mixitè sociale, d'un autre

côté, à l'envers ...

BRIGITTE KUSTER

Voilà, il faut faire attention. Oui, la mixité sociale, c'est nous, on était

plutôt pour un tiers, un tiers de logements sociaux, un tiers de logements

intermédiaires accessions à la propriété et un tiers de logements ... D'ailleurs,

on voit les prix sur les Batignolles. Les premiers immeubles qui sortent de terre

sont à plus de 10000 euros le m2 en matière d'habitat. Je veux dire, ce qui se

passe à Paris et avec d'ailleurs le milliard que récupère la ville de Paris sur les

droits de préemption, il parait a minima que la ville de Paris soit au rendez-vous

du logement. Je dis juste qu'il faut faire attention parce qu'au-delà du logement

et puis, il bne faut pas se lancer des chiffres comme ça : ce qui compte aussi,

c'est la politique d'attribution des logements. C'est ça aussi qui compte, c'est

qu'on soit aussi ...

JEAN-JACQUES CROS

Réponse aussi de Pierre MANSAT.

PIERRE MANSA T

Vous avez rappelé les chiffres tout à l'heure sur le XVllème

arrondissement.

BRIGITTE KUSTER

Oui!

PIERRE MANSA T

10% de logements sociaux, nous sommes là très en-deça de la loi SRU.

La loi SRU est une loi qui fait obligation normalement aux municipalités d'avoir

20% de logement social dans le parc.

JEAN-JACQUES CROS

Paris ne les atteint pas, elle est à 15% à peu près.

PIERRE MANSA T

Paris est à 15% et par la politique parisienne de production de 44 000

logements sociaux, nous serons à 20% à la fin de la mandature. Il faut que le

XVllème accepte de participer de cet effort, il faut que le XVllème accepte la

réalisation des logements sociaux.

BRIGITTE KUSTER

La loi SRU, c'est en effet 20% sur une collectivité. Un arrondissement

n'est pas une collectivité, on est bien d'accord, on est sur l'ensemble du

territoire. Mais vous avez raison, nous participons. Quand les votes arrivent en

conseil d'arrondissement, sur du logement social dans des endroits où on ne

rajoute pas un immeuble à côté déjà où vous n'avez que ça puisque vous avez

une barre en périphérie entre le boulevard des Maréchaux et le boulevard des

périphériques où ce n'est que logements sociaux Nous avons de chaque côté

d'ailleurs des nouveaux terrains Batignolles, déjà c'est ceux-là que l'on pointe

du doigt. Donc je ne me laisserai pas enfermer sur le fait « vous êtes contre» et

d'un côté, il y aurait les gentils, ils seraient pour le logement social et d'un autre

côté, il y aurait les méchants. Ca n'est pas ça. Moi, je suis en responsabilité

maire d'un arrondissement où je souhaite que - et d'ailleurs je p~nse même que

l'on n'arrive même pas imaginer à arriver ce qui va se passer - que nous

soyons dans une politique équilibrée, une politique pragmatique où la mixité soit

en effet au rendez-vous, mais on éonnait en effet, il y a 8 000 demandeurs de

logements sociaux en effet, 6000 dans le XVllème, d'ailleurs il pourrait y en

avoir 8000, mais combien sont en attente de logements tout courts pas

obligatoirement sociaux? Il Y a ...c'est le déficit majeur de la politique du

logement où nous devons tous mettre nos efforts, mais ne nous laissons pas

...Je veux dire, voilà, il y a une nécessité et nous sommes au rendez-vous les

uns et les autres avec nos responsabilités réciproques.

JEAN-JACQUES CROS

Pierre MANSAT?

PIERRE MANSA T

C'est bien pour cela que dans le programme des Batignolles, il y a à la

fois du logement social (55°A» mais il y a aussi, vous l'avez rappelé tout à

l'heure, de l'accession à la propriété ou du logement pour les classes

moyennes.

JEAN-JACQUES CROS

Est-ce que pour construire ces logements mais aussi, pour dynamiser ce

quartier, il faut construire des tours et dépasser la hauteur de 37 mètres qui est

la hauteur traditionnelle à Paris. Est-ce que parce que le maire y tient

beaucoup, c'est quand même y compris dans sa majorité très contesté, et

apparemment les habitants semblent hostiles?

PIERRE MANSA T

Il faut voir, je pense pour les téléspectateurs, imaginer ce que représente

ce débat, c'est-à-dire que nous proposons de passer pour un certain nombre

d'immeubles, pas pour tous puisque nous sommes partisans au contraire d'une

diversité dans la forme urbaine, nous proposons de passer de 37 mètres à 50

mètres pour un certain nombre d'immeubles et de logements, c'est-à-dire 13

mètres, c'est-à-dire en gros trois ou quatre étages au maximum

supplémentaires. Dons nous parlons là quand on parle de ces immeubles d'une

hauteur de 50 mètres, on parle d'immeubles de 15 ou 16 étages. Nous ne

sommes pas là dans des tours, nous ne sommes pas là dans la reproduction de

ce qui a échoué.

JEAN-JACQUES CROS

Je vais vous titiller, vous qui êtes en charge du Grand Paris, mais est-ce

que cela ne va pas créer une barre qui va séparer le XVllème arrondissement

de la proche couronne ?

PIERRE MANSA T

Non, les projets de ces immeubles et je le répète, certains seront à 30

mètres, certains seront à 37 mètres, d'autres seront à 50 mètres avec des

immeubles de logements, des immeubles de bureaux et nous avons donc là un

quartier qui sera parfaitement équilibré puisque je le rappelle, il est construit

autour d'un parc. Donc nous avons un quartier qui est en fait presque sousdensifié

puisque on tient compte de la réalité de ce parc, mais par ailleurs, il ya

un certain nombre de sites où nous proposons en fonction des programmes et

des projets, nous proposons la possibilité de réaliser des tours, là des vraies

tours. C'est le cas par exemple à la porte de Versailles avec la tow ...

JEAN-JACQUES CROS

... Ia tour Triangle.

PIERRE MANSA T

... Triangle. Ce sera le cas, nous l'avons accepté puisque nous sommes

même ceux qui avons proposé le terrain pour l'accueil du tribunal de grande

instance avec une tour de 160 mètres.

JEAN-JACQUES CROS

Brigitte KUSTER. Il reste très peu de temps, vous aviez émis l'idée d'un

référendum local. Où ça en est?

BRIGITTE KUSTER

Oui parce que nous avons donc présenté à la population donc ce

nouveau regard avec le même nombre de logements, je tiens à le préciser,

Monsieur MANSAT sauf que nous ne faisions pas des tours de 50 mètres mais

nous redistribuions avec une tour de très grande hauteur et donc ...

JEAN-JACQUES CROS

Il nous reste peu de temps.

BRIGITTE KUSTER

... oui, pour l'instant, il y a une enquête publique; le commissaire


Brigitte Kuster invitée de La voix est libre -... par MAIRIEDEPARIS17

enquêteur va rendre ses conclusions. En fonction des conclusions du

commissaire enquêteur et de la prise en compte par la ville de Paris de ces

conclusions, eh bien si nous avons été entendus tant mieux; si ça n'est pas le

cas, en effet, je serai appelée à lancer un référendum d'initiative locale pour

nous faire entendre, je l'espère cette fois un peu mieux que ça ne l'a été jusqu'à

présent.

JEAN-JACQUES CROS

Merci d'avoir été avec nous tous les deux, merci à vous de nous avoir

suivis. 12 :17 :34 FIN

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article