Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Paris Metropole
  • Paris Metropole
  • : blog consacré au Grand Paris, à Paris Métropole aux relations Paris / Banlieues par Pierre Mansat
  • Contact

Coups de coeur

Recherche

Texte libre

8 juin 2011 3 08 /06 /juin /2011 18:28

PM BD JM Bobigny8henri Carat           Pierre Mansat sort de l'ombre

Date de parution: 08.06.2011

photo Mairie de Paris Henri Carat 

Il n'est pas du genre à chercher les

honneurs, il préfère l'efficacité,

même si elle impose la discrétion.

Mais l'élection hier de Pierre Mansat,

57 ans, adjoint (DVG) au maire de

Paris, à la présidence de l'Atelier

international du Grand Paris le place

enfin sous les projecteurs et vient

couronner un parcours exemplaire.

Adjoint de Bertrand Delanoë

depuis 2001 après avoir fait ses

classes dans le militantisme au sein

du ,Parti communiste du

XXe arrondissement, Pierre Mansat

est la cheville ouvrière du Grand

Paris. Avant Nicolas Sarkozy, avant

Christian Blanc, il avait créé un petit

club de réflexion, Paris métropole

ouverte, qui posait dès 1999 les

enjeux du développement de cette

capitale engoncée dans son

périphérique.

Il a convaincu Bertrand Delanoë

d'ouvrir Paris à la banlieue

C'est lui qui a convaincu Bertrand

Delanoë de s'ouvrir à la banlieue en

abandonnant le « splendide

isolement» de la capitale pour tendre

la main aux villes voisines

traumatisées par l'attitude

impérialiste de Paris.

Dix ans plus tard, sa «conférence

métropolitaine », petite assemblée

d'élus locaux de toutes tendances

d'accord pour échanger sur des

problématiques communes, est

devenue Paris Métropole, un « ovni»

politique de près de 200 collectivités

où les querelles politiciennes sont

mises de côté pour répondre aux

problèmes du quotidien. Homme de

l'ombre, inconnu du grand public

alors qu'il est certainement l'élu le

plus connu d'Ile-de-France, Pierre

Mansat réalise son rêve: piloter

l'Atelier international du Grand

Paris (AIGP), ce lieu où les grands

architectes conviés à imaginer la

métropole de l'avenir vont tenter de

. mettre un peu de rêve en Ile-de-

France. Parmi ces «pointures» de

l'architecture, Pierre Mansat est

unanimement apprécié: «Que dire,

il n'y a que des compliments à lui

faire! explique François Leclercq, un

des architectes du Grand Paris. C'est

un politique très à l'écoute. » Chez

les élus aussi, c'est le même concert

de louanges: «les communistes,

c'est du sérieux, ça rigole pas, mais

j'ai appris à l'apprécier, on est amis,

explique Philippe Laurent, maire

centriste de Sceaux. C'est bien pour

lui d'être ainsi reconnu. »

Détestant parler de lui, Pierre Mansat

se dit «honoré, mais plutôt intimidé

par la tâche qui s'annonce. Les

travaux dé ces architectes ont quand

même eu un retentissement

international! ». A l'AIGP, ses

qualités de dialogue et d'écoute ne

seront pas de trop: il faudra faire

travailler un collectif avec des

personnalités fortes, décrocher des

financements ... Pierre Mansat a

réussi à faire asseoir à la même table

Neuilly et la banlieue rouge, il devra

maintenant briser les frontières pour

aménager la métropole de l'avenir.

Sébastien Ramnoux

Partager cet article

Repost 0

commentaires