Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Pierre Mansat et les Alternatives

Pierre Mansat et les Alternatives

Sous ce titre style groupe de rock des années 60, se cache un blog consacré aux luttes émancipatrices, à la recherche du forum politico/social pour des alternatives, à la critique du système territorial français et à son évolution possible, aux luttes urbaines et au" Droit à la Ville", au Grand Paris, aux relations Paris/Banlieues; aux enjeux de la métropolisation, .......par Pierre Mansat, délégué général de La Ville en Commun, animateur de l'Association Maurice Audin

> Métros autour de Paris: Mercier souhaite un projet unique

IDF-transports-collectivités-gouvernement-région  
 Métros autour de Paris: Mercier souhaite un projet unique
   
    PARIS, 29 sept 2010 (AFP) - Le ministre de l'Aménagement du territoire, Michel Mercier, a appelé mardi à un accord entre la région IDF et le gouvernement pour un projet unique de métro automatique autour de Paris, à la veille du début des débats publics sur les projets de la région et de l'Etat.
    L'Etat défend une "double boucle" de métro automatique autour de Paris tandis que la région présente une rocade de métro automatique en proche banlieue "Arc Express".
    "J'appelle de mes voeux un projet où personne ne perde la face", a déclaré M. Mercier lors d'un colloque à l'Assemblée nationale. "J'espère bien qu'au bout du débat, nous parviendrons à un accord avec les collectivités locales, avec un engagement de l'Etat et des collectivités ensemble pour le quotidien et pour l'avenir".
    L'Etat et la région vont "s'engager grosso modo, quand on aura fait l'accord, sur quelque 30 milliards d'euros sur les années qui viennent", entre le "grand métro" et le "quotidien" (amélioration des RER, prolongement des lignes de métro, etc.), a souligné le ministre en charge du Grand Paris.
    "Il y a largement la place pour que les collectivités locales et l'Etat travaillent ensemble" à ces deux projets "complémentaires" a-t-il dit.
    André Santini, président du conseil de surveillance de la Société du Grand Paris - chargée de réaliser la "double boucle" - a affirmé de son côté que que "nous n'avons pas les moyens de payer deux réseaux".
    "Il faut qu'on aboutisse au maximum de synthèse", a dit M. Santini, "respecter chacun mais en même temps faire en sorte que chacun respecte l'autre", a-t-il ajouté.
    De son côté, le président de la RATP, Pierre Mongin, a affirmé qu'"il ne faut pas opposer les projets les uns aux autres, c'est stupide, ridicule" et que "tôt ou tard, il va falloir que les projets (de la région et de l'Etat) se rejoignent".
    Répondant à une question sur le nombre de stations du futur réseau et la distance entre celles-ci, point qui reste à ajuster, M. Mongin a avancé "la piste de deux types de trains différents sur certains tronçons, des trains directs et des trains de cabotage".
    "Lorsqu'on est avec un métro automatique, tout est possible, à condition de l'avoir pensé au départ, il nous faut réfléchir très fort à cette solution qui permettrait par exemple aux habitants de Rueil d'aller à Charles de Gaulle sans s'arrêter dans l'ensemble des gares", a-t-il déclaré.
    eb/rh/ei
   

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article