Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Pierre Mansat et les Alternatives

Pierre Mansat et les Alternatives

Sous ce titre style groupe de rock des années 60, se cache un blog consacré aux luttes émancipatrices, à la recherche du forum politico/social pour des alternatives, à la critique du système territorial français et à son évolution possible, aux luttes urbaines et au" Droit à la Ville", au Grand Paris, aux relations Paris/Banlieues; aux enjeux de la métropolisation, .......par Pierre Mansat, délégué général de La Ville en Commun, animateur de l'Association Maurice Audin

> Métropole du Grand Paris: Hidalgo pour l'autonomie fiscale des territoires

collectivités-budget-fiscalité
Métropole du Grand Paris: Hidalgo pour l'autonomie fiscale des territoires

 

 

Paris : La maire de Paris Anne Hidalgo (PS) s'est dite favorable lundi à une autonomie fiscale des territoires de la future métropole du Grand Paris, à laquelle le gouvernement s'est pourtant déclaré hostile.

"Je suis d'accord pour qu'on reprenne l'article 12 [de la loi Modernisation de l'action publique territoriale et d'affirmation des métropoles, ou Mapam], et permettre à ces territoires d'exister. Ensuite moi, je suis très décentralisatrice. Pour qu'un territoire existe, il faut qu'il ait une capacité, une autonomie fiscale", a déclaré Mme Hidalgo au cours d'un déjeuner avec la presse.

"Un territoire sans autonomie fiscale, ça n'est pas un territoire dans la décentralisation telle que je l'envisage", a insisté la maire.

Le gouvernement a accepté à la suite d'une mobilisation des élus du syndicat Paris Métropole de revoir l'article 12 de la loi, et de conférer aux "territoires" qui formeront l'échelon intermédiaire entre les communes et la Métropole un statut juridique spécifique.

Mais la ministre de la Décentralisation Marylise Lebranchu leur avait fixé comme "ligne rouge" la fiscalité.

"Sur les impôts, il y a une position de l'Etat, une des collectivités. La vision des collectivités dans laquelle je m'inscris, elle est décentralisatrice. Elle considère que les territoires doivent avoir une autonomie pour être financés. Jusqu'où va cette autonomie, on va en discuter", a expliqué Anne Hidalgo.

L'un des groupes de travail de la mission de préfiguration de la métropole, qui tiendra sa première réunion mardi, aura pour thème la fiscalité, a-t-elle rappelé.

Interrogé sur un possible détricotage de la loi Mapam et de sa vision d'une métropole "intégrée", Anne Hidalgo a répondu que "la loi n'était pas totalement parfaite puisque tout le monde s'(était) mis d'accord pour revenir sur [son] article 12".

"C'est un mouvement dialectique. Le projet de loi a échoué au Sénat, il a fallu lui donner une impulsion violente à l'Assemblée nationale, de façon à remettre le projet métropolitain sur ses rails. Et maintenant la logique +bottom-up+ (du bas vers le haut, NDLR) reprend ses droits. Les élus discutent entre eux, pour dire quelle est la métropole que nous voulons", a ajouté l'adjoint en charge du Grand Paris Jean-Louis Missika.

"Je suis convaincu que c'est dans ce dialogue entre les élus locaux que la métropole arrivera à se construire. Ce n'est pas quelque chose qui peut tomber d'en haut", a-t-il affirmé

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article