Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Pierre Mansat et les Alternatives

Pierre Mansat et les Alternatives

Sous ce titre style groupe de rock des années 60, se cache un blog consacré aux luttes émancipatrices, à la recherche du forum politico/social pour des alternatives, à la critique du système territorial français et à son évolution possible, aux luttes urbaines et au" Droit à la Ville", au Grand Paris, aux relations Paris/Banlieues; aux enjeux de la métropolisation, .......par Pierre Mansat, délégué général de La Ville en Commun, animateur de l'Association Maurice Audin

>Métropole de Paris: réaction de Mansat aux solutions simplistes de l'UMP

Retour sur la suppression, au Sénat, de la Métropole parisienne. En réponse à un vœu défendu par Jérôme Dubus [UMP] j’ai réaffirmé, aujourd’hui au Conseil de Paris, la nécessité d’un projet ambitieux pour le Grand Paris Métropole.  Non, le  modèle du Grand Lyon ne peut pas constituer une bonne réponse aux enjeux de la métropole parisienne.

 

 

M. le Maire, Mesdames et messieurs les Conseillers,  M. Dubus,

Concernant la métropole parisienne, vous montrez de la constance à défendre des idées simples. Ces idées simples n’en demeurent pas moins des idées fausses.

Votre vœu propose que la Métropole parisienne importe mécaniquement le modèle lyonnais. En toutes choses : compétence, organisation, moyens. Vous prétendez ainsi que le modèle développé à Lyon après 40 années de Communauté Urbaine, pour une agglomération d’1.3 Millions d’habitants, au cœur d’un unique département, devrait être mécaniquement transposé à la métropole parisienne, ses 8 départements, et ses 10 M d’habitants.

Et bien non. Ce n’est pas réaliste et ce n’est surtout pas souhaitable pour le développement de notre métropole.

Non, le modèle : « un chef, un territoire, une institution » n’a pas de sens à l’échelle de la métropole parisienne. Notre métropole n’est pas seulement 8 fois plus peuplée. La différence de taille est aussi une différence de nature. La métropole parisienne est une métropole polycentrique, insérée dans des flux multiples. Elle n’a pas besoin d’être mise sous une toise unique, mais d’être articulée. Cela n’aurait aucun sens de prétendre l’organiser en mettant de côté les aéroports, les villes nouvelles.

Non, les métropolitains ne réclament pas une recentralisation, la fusion, ou je ne sais quel service unique de délivrance des prestations sociales pour 10 M d’habitants. Ils ont besoin de plus de logements, de plus de justice, de pouvoir vivre dans des lieux variés mais qui comptent.

Non, il ne faut pas écraser les dynamiques territoriales pour organiser un chef unique, mais au contraire porter et encourager ces dynamiques. En les accompagnant pour atteindre une taille critique. On a besoin de coordination pour éviter le chacun pour soi, et contraindre ceux qui se dérobent à l’effort collectif. Ces enjeux étaient au cœur du projet de loi d’affirmation des métropoles.

Le groupe UMP a pris une responsabilité écrasante en supprimant les articles qui permettaient la rationalisation de la carte intercommunale. En supprimant sans rien proposer en retour. Pendant 10 années de pouvoir, vous avez maintenu le statu quo en Ile-de-France. Par peur de bousculer l’ordre établi, rien n’a été fait ; vous avez facilité des regroupements de complaisance, accru la complexité. Maintenant vous avez beau jeu de vous réclamer de l’efficacité. Mais le discours maximaliste et simplificateur a fait le jeu de l’immobilisme.

Je vous rejoins, sur un point, M. Dubus. Il serait inconcevable que la loi d’affirmation des métropoles mette de côté la première Métropole française. Le gouvernement avait osé relever ce défi ; tracer un chemin moderne pour faire bouger les lignes, s’appuyer sur les options défendues par Paris Métropole. Il faut le renforcer, en accroître la lisibilité. C’est l’enjeu que les parlementaires parisiens contribueront à relever.

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article