Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Paris Metropole
  • Paris Metropole
  • : blog consacré au Grand Paris, à Paris Métropole aux relations Paris / Banlieues par Pierre Mansat
  • Contact

Coups de coeur

Recherche

Texte libre

4 octobre 2012 4 04 /10 /octobre /2012 09:44

A la lecture du projet de loi de finances pour 2013, de nombreux élus d’Ile-de-France ont exprimé leur inquiétude de ne pas trouver, dans le budget triennal accompagnant ce projet de loi, la première dotation de l’Etat au financement du réseau du Grand Paris Express. Cette inscription était pourtant une occasion de mener au Parlement, un débat permettant, à partir de l’effort déjà consenti par l’ensemble des Franciliens (ménages, entreprises, collectivités), de conforter l’engagement de la Nation pour le développement durable et équilibré de sa région capitale. Aussi, au-delà du montant, au-delà même du support qui porterait son inscription, les élus de Paris Métropole attendaient que le Gouvernement réaffirme l’engagement de l’Etat aux côtés de tous les élus de la métropole-capitale pour la réalisation du réseau de transports, colonne vertébrale du développement durable de nos territoires pour les trente années à venir.

A cet égard Paris Métropole prend acte avec la plus grande attention des éléments communiqués par Cécile Duflot, Ministre de l’égalité des territoires et du logement, en charge du Grand Paris, qui sont en partie rassurants. La Ministre indique en effet que « les engagements de l’Etat seront tenus, précisés et financés ». 

Les études progressant, les acquisitions foncières devenant réalité, il est effectivement nécessaire de faire un point précis sur les coûts à venir pour réaliser le réseau et de donner des calendriers de réalisation. Un plan de financement doit donc être établi qui devrait en particulier faire apparaître clairement la dotation que l’Etat apportera à la Société du Grand Paris. La Ministre annonce la finalisation de ce plan pour le début de l’année 2013. Il ne faudrait cependant pas que les réflexions en cours conduisent à enrayer la concertation qui démarre avec les habitants sur ce projet structurant, ni à rallonger l’échéancier pour la réalisation du tronçon Pont de Sèvres – Noisy le Grand.

Les élus de Paris Métropole souhaitent que le projet de plan de financement, qui permettra d’actualiser le protocole d’accord Etat-Région du 26 janvier 2011, soit communiqué dans les meilleurs délais, de manière à pouvoir tenir compte du point de vue des collectivités et à réunir les conditions de la nécessaire mobilisation de tous les acteurs. Il devra présenter clairement les opérations retenues, leur calendrier de réalisation et les financements à mobiliser par chacun des acteurs et le rythme des versements. Il donnera ainsi formellement corps aux engagements des uns et des autres. Rappelons que le calendrier concernant la mise en service du réseau conditionne directement celui de réalisation des opérations de logements, d’équipements et de développement économique des acteurs privés et publics, et impacte de manière déterminante la faisabilité des contrats de développement territorial qui doivent être signés entre l’Etat et les collectivités territoriales.  

La crédibilité de la réalisation du réseau du Grand Paris Express dans sa dynamique d’ensemble est conditionnée par l’engagement financier de l’Etat. L’ensemble des acteurs qui travaillent à construire la métropole-capitale, au bénéfice de ses territoires et du rayonnement du pays, ont besoin de pouvoir compter sur cette réalisation.

Partager cet article

Repost 0
Published by Pierre MANSAT - dans Paris Métropole
commenter cet article

commentaires