Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Pierre Mansat et les Alternatives

Pierre Mansat et les Alternatives

Sous ce titre style groupe de rock des années 60, se cache un blog consacré aux luttes émancipatrices, à la recherche du forum politico/social pour des alternatives, à la critique du système territorial français et à son évolution possible, aux luttes urbaines et au" Droit à la Ville", au Grand Paris, aux relations Paris/Banlieues; aux enjeux de la métropolisation, .......par Pierre Mansat, délégué général de La Ville en Commun, animateur de l'Association Maurice Audin

> Le Grand paris en stéréo dans Libération

Le Grand Paris en stéréo

 

Deux débats vont être organisés en parallèle sur les projets du gouvernement et

de la région. Alors que le financement reste à trouver.

C'est un inédit absolu.

A partir du 1er octobre, la Commission nationale du débat public organisera en

paralIèle deux débats sur deux projets concurrents de métro autour du

Grand Paris. D'un côté, la «double boucle» de métro automatique dessinée par les services de Christian Blanc avant le départ du secrétaire d'Etat au Développement de la région

capitale. De l'autre, le système «Arc Express», dessiné par le Syndicat des

transports d'I1e-de-France (Stif), pour le compte de la région. «On a deux projets , reconnaît, lucide, Michel Mercier, le ministre qui a récupéré les attributions de Blanc. Mon désir,

c'est de finir avec un seul.»

Préférable.

Les deux systèmes contournent Paris, avec des trajets assez proches dans deux portions (nord-ouest et sud-est). Mais au-delà des tracés, ils ont une philosophie assez différente. Celui de

l'Etat se veut un instrument de développement économique : des

stations plutôt éloignées (environ 4 kilomètres), une vitesse moyenne élevée (65 kmlh), pour alIer rapidement d'un point à l'autre.

Le projet de la région, lui, est davantage un outil de réparation de l'existant. Passant assez près de la capitale, il desservirait autant de stations que le premier (une quarantaine) mais sur 60 km seulement, contre 155 pour la double boucle. Ce qui rapproche les stations.

L'incongruité de ce double débat s'accompagne d'un début de polémique sur le financement de la boucle. La Société du Grand Paris doit recevoir de l'Etat 4 milliards d'euros de capital, pour démarrer ce chantier dont le coût estimé navigue entre 21 et 23 milliards. Pour l'instant, elIe ne les a pas. Michel Mercier a assuré hier que la dotation serait inscrite dans la loi de finances

rectificative pour 2010. «Nous n'avons aucune assurance que les financements de ces infrastructures figurent dans le projet de loi de finances 2011» , a répliqué, dans un

communiqué, Annick Lepetit, adjointe (PS) au maire de Paris chargée des Transports.

Sibylle Vincendon

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article