Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Pierre Mansat et les Alternatives

Pierre Mansat et les Alternatives

Sous ce titre style groupe de rock des années 60, se cache un blog consacré aux luttes émancipatrices, à la recherche du forum politico/social pour des alternatives, à la critique du système territorial français et à son évolution possible, aux luttes urbaines et au" Droit à la Ville", au Grand Paris, aux relations Paris/Banlieues; aux enjeux de la métropolisation, .......par Pierre Mansat, délégué général de La Ville en Commun, animateur de l'Association Maurice Audin

> Le Conseil Général du 92 a voté l'adhésion à Paris Métropole

  Assises de la Métropole, Grand Paris et Pierre Ma

GRAND PARIS

Le Département adhère à Paris-Métropole Près d’un mois après l’adoption définitive par le Parlement de la loi sur le Grand Paris, l’assemblée départementale a voté, le 25 juin, son adhésion au syndicat mixte Paris-Métropole.

615seancepub.jpg

"Le Grand Paris est un enjeu majeur pour le territoire des Hauts-de-Seine et nous ouvre de grandes perspectives", a déclaré Patrick Devedjian. (CG92/J.-L. Dolmaire)

 

La semaine dernière, à l’occasion des 4e assises de la Vallée Scientifique de la Bièvre à Fontenay-aux-Roses, Patrick Devedjian avait affirmé qu’il était d’accord pour rejoindre Paris-Métropole et que le conseil général délibèrerait bientôt. C’est désormais chose faite.
Au cours de la séance publique du 25 juin, l’assemblée départementale a approuvé les statuts du syndicat mixte et voté son adhésion. « La loi sur le Grand Paris a été adoptée par le Parlement le 27 mai dernier, a rappelé Patrick Devedjian. Le cadre institutionnel pour la mise en oeuvre de cette ambition est donc désormais entièrement défini. Aux côtés de l’Etat, il est de la responsabilité des collectivités de soutenir ces réflexions de les accompagner et d’y apporter leur contribution. » « Ce syndicat a pour ambition de préciser les objectifs communs des collectivités territoriales quant à l'avenir de la métropole, d’anticiper collectivement les évolutions économiques, sociales, environnementales et financières du territoire métropolitain et de renforcer la coordination et la coopération des actions entreprises en matière de développement urbain », a-t-il détaillé.
Le conseil général devra verser une contribution au syndicat – 40 000 € environ en année pleine par département -et désigner prochainement ses représentants au sein du syndicat mixte ouvert d’études.

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article