Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Paris Metropole
  • Paris Metropole
  • : blog consacré au Grand Paris, à Paris Métropole aux relations Paris / Banlieues par Pierre Mansat
  • Contact

Coups de coeur

Recherche

Texte libre

17 janvier 2012 2 17 /01 /janvier /2012 11:22

Le Parisien

« Je suis impressionné, c’est un endroit magnifique, la reconversion de cette centrale thermique est remarquable. Je me souviens de notre première discussion avec Luc Besson dans mon bureau, en 2008, lorsque la crise menaçait son projet. Nous avons réussi à le faire aboutir en associant l’Ecole Louis-Lumière et la Caisse des dépôts. » Contrairement à ce que peut laisser croire ce passage de son discours, François Fillon n’est pas venu hier à Saint-Denis inaugurer la Cité du cinéma mais lancer le contrat de développement territorial (CDT) avec Plaine Commune* et Saint-Ouen.

Evénement dans l’événement, les studios de Luc Besson se dévoilaient pour la première fois, avant leur inauguration prévue en mai. Manière pour le patron d’EuropaCorp — représenté par son directeur général, Christophe Lambert — de remercier l’Etat et Plaine Commune de l’avoir soutenu durant dix ans. Plus de 500 invités, essentiellement les élus du territoire, mais aussi de nombreux artistes et entrepreneurs, ont découvert la grande nef de la cité, tête de pont de ce contrat de développement axé sur la création et la culture.

Un volet social

Si le Premier ministre s’est déplacé avec les ministres de la Ville, Maurice Leroy, et de la Culture, Frédéric Mitterrand, les préfets de région et du 93 pour signer au nom de l’Etat un simple accord-cadre, c’est qu’il s’agit du premier CDT du Grand Paris. « Cette idée, lancée par le président de la République il y a un peu plus de quatre ans, se concrétise, s’est félicité François Fillon. Le Grand Paris n’est pas une action qui se contente de venir d’en haut mais qui associe les territoires concernés, où les différences politiques s’effacent au profit de l’intérêt général. En cela, ce premier accord est exemplaire. »

Des dix-sept CDT lancés en Ile-de-France, c’est celui de la banlieue rouge qui aboutit le premier. « C’est hautement symbolique, a estimé le président de Plaine Commune, Patrick Braouezec (Fase). Cette banlieue longtemps stigmatisée et invisible revient au premier plan. » Ce dernier a d’ailleurs rendu hommage à l’Etat d’avoir, au bout d’« âpres débats », rejoint sa vision d’un développement polycentral du territoire et de l’ajout d’un volet social à ce CDT, qui entrera dans sa phase active en septembre.

Il a aussi souligné avec les maires de Saint-Ouen et Saint-Denis la nécessité que ce développement bénéficie à toute la population et soit associé à un renforcement des équipements publics. Coiffant sa casquette de président de Paris Métropole, Patrick Braouezec a enfin associé Paris, la région et le département — « le Grand Paris ne se fera ni contre ni sans Paris » — et prôné « une complémentarité et non une concurrence des CDT ». Dans la nef, beaucoup ont noté l’absence du maire de Paris, du président du conseil régional et du président du conseil général, tous socialistes.

* Communauté d’agglomération de huit villes, Aubervilliers, Epinay-sur-Seine, La Courneuve, L’Ile-Saint-Denis, Pierrefitte-sur-Seine, Saint-Denis, Stains, Villetaneuse, plus Saint-Ouen à partir de 2013.

Le Parisien
______________________________________________________________________________________________

  La Gazette des communes

 

Plaine Commune et Saint-Ouen signent la première étape du contrat de développement territorial

 

Les nouveaux bâtiments de la future Cité du cinéma de Luc Besson, à Saint-Denis, ont accueilli, lundi 16 janvier 2012, la signature du premier accord-cadre entre Plaine Commune, Saint-Ouen et l’Etat, préfigurant le contrat de développement territorial « culture et création ».
Les symboles se sont enchaînés lundi 16 janvier pour la signature du premier accord-cadre de contrat de développement territorial (CDT) liant l’Etat et les collectivités franciliennes.
Ce dernier, baptisé « « Territoire de la culture et de la création », et qui s’étend au nord-est parisien, est le plus avancé sur les 18 CDT prévus autour des 10 territoires économiques majeurs définis dans le cadre du Grand Paris.
C’est au sein des premiers bâtiments ocre et noir de la future Cité du cinéma de Luc Besson, sur le terrain de l’ancienne centrale électrique d’EDF à Saint-Denis (Seine-Saint-Denis), que la signature de ce document, préalable au CDT, s’est tenue.
Un évènement jugé suffisamment important pour que le premier ministre François Fillon vienne siéger au côté de Patrick Braouezec, président de Plaine Commune et Jacqueline Rouillon, maire (PC) de Saint-Ouen (qui ralliera prochainement Plaine Commune), au milieu de nombreux élus et responsables du nord-est parisien.
Deux ans de travail des collectivités avec l’Etat - Didier Paillard, maire (PC) de Saint-Denis, a salué cet accord « qui signe deux ans de travail des collectivités locales avec l’Etat » et qui, des années après l’élan donné par le Stade de France, « permettra d’affirmer notre territoire ».
Cet accord-cadre est « exemplaire de cette logique d’adhésion qui préside aux 18 contrats de développement territorial », a souligné pour sa part François Fillon, qui a rappelé l’importance du projet de Luc Besson, annoncé depuis 10 ans mais menacé par un bouclage financier compliqué.
« Je me souviens de cette conversation avec lui en 2008, quand la crise semblait menacer le projet », avant que le financement de « la Caisse des dépôts et consignations et la décision importante de la venue de l’Ecole nationale supérieure Louis Lumière » permettent de relancer le dossier.
Cité du cinéma en mai - La Cité du cinéma, qualifiée de « fleuron du territoire de la création » par Patrick Braouezec, sera inaugurée en mai. Elle générera 700 à 2 000 emplois (avec les intermittents) sur un territoire déjà fortement axé sur l’audiovisuel.
Patrick Braouezec a rappelé le dynamisme économique de cette zone, « avec 28 000 emplois crées depuis 7 ans et des grands chantiers en cours » comme le centre commercial Le Millénaire à Aubervilliers, les Archives nationales à Pierrefitte, l’implantation de Veolia à Aubervilliers et SFR à Saint-Denis – « 10 000 salariés qui arrivent ».
Soulignant aussi que les CDT doivent se monter « dans une logique de complémentarité » dans le cadre d’une « métropole solidaire avec les territoires qui ne sont pas inscrits dans un CDT y compris avec la Ville de Paris », celui qui est aussi président de Paris Métropole a rappelé les axes forts et les originalités de ce contrat.
Volets social et culturel et Cucs - Au-delà des règles imposées (logement, économie, etc.), ce dernier comporte un volet social, un volet culturel, et la mise en place d’un Contrat urbain de cohésion sociale (Cucs) communautaire.
Côté transport, outre la gare multimodale Pleyel (métro, RER, TGV) du réseau Grand Paris Express, le territoire bénéficiera aussi de la tangentielle nord et de l’arrivée du tramway T8.
Le CDT, qui prévoit la construction de 4 200 logements par an à partir de 2015, devrait être validé en septembre 2012, après avoir pris en compte la dimension environnementale, et soumis à enquête publique début 2013.
Deux autres accords-cadres bientôt signés - Deux autres accords-cadres seront signés dans les prochaines semaines selon le Premier ministre :
1.    celui préfigurant le CDT de la santé dans la Vallée de la Bièvre,
2.    et le CDT autour de l’aéroport de Roissy-CDG à Roissy-Tremblay


 

Partager cet article

Repost 0

commentaires