Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Pierre Mansat et les Alternatives

Pierre Mansat et les Alternatives

Sous ce titre style groupe de rock des années 60, se cache un blog consacré aux luttes émancipatrices, à la recherche du forum politico/social pour des alternatives, à la critique du système territorial français et à son évolution possible, aux luttes urbaines et au" Droit à la Ville", au Grand Paris, aux relations Paris/Banlieues; aux enjeux de la métropolisation, .......par Pierre Mansat, délégué général de La Ville en Commun, animateur de l'Association Maurice Audin

> L'atelier International et ses "ateliers"

AIGP2Liste indicative des premiers Ateliers
Ces Ateliers associeront les 10 équipes d’architectes urbanistes mais seront aussi ouverts
à toutes les expertises et toutes les contributions : celles des services de l’Etat et de ses
opérateurs (Opérations d’Intérêt National, entreprises de transport public, énergie, etc.) mais aussi
les services des collectivités locales à commencer par leurs agences d’urbanisme (APUR, IAU), et
enfin l’ensemble des entreprises via des appels d’offre (pour des études), et de la société civile via
des consultations ou des contributions spontanées (tissu associatif…).

1) LA NOUVELLE GEOGRAPHIE DE LA VILLE
Objectifs : il s'agit de traiter ici des « Périmètres multiples de la métropole », les possibles futures
frontières de la métropole, et aux travers de l'étude de ces « nouvelles limites » d'établir les
propositions nécessaires pour donner à comprendre les axes de lecture (codes) de ce nouveau
périmètre historique.
- limites et lisières du grand Paris : options de tracé et traitement des jonctions et articulations
entre le “in” et le “out” (délimiter sans segmenter, éviter de créer de nouveaux « périph-fortif »…)
- signalétique urbaine (entrées de ville, traitements routiers et autoroutiers, panneaux de
signalisation, taxis…)
- design urbain, en particulier caractéristiques de la skyline métropolitaine (formes des structures
urbaines, des bâtiments, des tours…)

2) HABITER PLUS ET HABITER MIEUX
Objectifs :
- doubler la construction de logements (70 000 par an)
- habiter, partout, mieux et autrement (+30%, flexibilité des « Zones », développer les
expérimentations architecturales REX, ATEX, construire sur des lieux inondables...)
- densifier et mixifier l’urbanisation pour lutter contre l’étalement urbain et la mono-fonctionnalité
pour des quartiers « durables »
- restructurer les quartiers « abandonnés », et réhabiliter les grands ensembles...
Cet atelier procéderait à des actions et des expérimentations concrètes sur des territoires
prioritaires. Pour donner quelques exemples, il examinerait la possibilité de construire des
logements en zone inondable, des éco-constructions, des logements sociaux offrant plus d’espace
en dérogeant aux normes, etc.
Il ferait toute recommandation utile au plan de la réglementation, pour libérer la construction et
éviter les effets pervers attachés à certaines normes.

3) LA MOBILITE METROPOLITAINE
Objectifs : sur la base de la loi relative au Grand Paris en cours d’adoption au Parlement, qui
confie explicitement un rôle à l’Atelier sur le réseau de transport public, il s’agit de réaliser un
nouveau schéma de la mobilité métropolitaine : réseau primaire et secondaire des transports
publics mais aussi circulations individuelles motorisées et actives, articulation des transports
rapides et du maillage fin de proximité, emplacement des gares et interconnexions …

4) LE GRAND PARIS ECOLOGIQUE
Objectifs : faire toute recommandation et toute expérimentation utile pour permettre au Grand
Paris de devenir une métropole durable, et de lutter contre le réchauffement climatique et toutes
les formes de pollution en étudiant particulièrement :
- Forêts, parcs, Seine, canaux
- Couvertures et armatures vertes
- Agriculture urbaine
- Recyclage des déchets
- Production d’énergie
- Climat
- Ecoconstructions,
- Labels (écocités, écoquartiers…)

4) LE GRAND TERRITOIRE
Objectifs : inscrire et valoriser davantage le Grand Paris dans l’économie internationale en
travaillant sur l’aménagement de la grande échelle, particulièrement celle du bassin de la Seine
(Paris-Le Havre, TGV, canal Seine Nord...).
5) L'ECONOMIE URBAINE
Objectifs : doubler la croissance de la région Ile de France, en passant de la révolution industrielle
à la révolution urbaine (la ville agricole, l'économie de la construction, la gestion du foncier...)
Méthode : travail sur les territoires de projet, à partir des 10 territoires repérés par le Secrétariat
d’Etat, sans oublier Paris intra muros.

7) L’ART ET LE SPORT DANS LA VILLE
Objectifs : réaliser le grand Paris de la culture, développer l’art dans tout le grand Paris,
notamment les quartiers aujourd’hui déshérités, par des formes innovantes : conquérir par l’art les
grandes surfaces commerciales, les rues, les gares, pour y déposer des oeuvres, sculptures,
installations, performances, déployer des « architectures d’urgence » pour créer des théâtres, des
cabarets, des ateliers graphiques, des écoles d’art…
Le sport requiert également l’attention des pouvoirs publics : la pauvreté des équipements de
certaines périphéries est aussi criant qu’en matière de culture ; inversement ces équipements
peuvent être créateurs d’identité et de centralité.
Sport et culture peuvent se renforcer mutuellement, ce qui justifie une approche conjointe.

Ateliers transversaux
8) UN NOUVEAU MODE DE VILLE
Prospective européenne et partage international
Objectifs : cet atelier doit permettre, au travers des actions de diffusion initiées et à venir et des
partenaires internationaux associés, d'élaborer un cahier des charges européen pour l'évolution
"durable" des métropoles du XXIeme siècle. Il permettra de concevoir le projet de Premier Forum
Mondial des Villes, qui se déroulera au Grand Palais.

9) LIBERER LA CREATION – NOUVELLES REGLES, NOUVEAUX FINANCEMENTS
Objectifs : Cet atelier transversal, qui travaillerait en liaison étroite avec les ateliers sectoriels,
assurerait le pilotage des chantiers caractérisant les grandes politiques publiques, en particulier
celui de la réglementation : urbanisme, construction, fiscalité...
Les Ministères et administrations techniques seront particulièrement sollicités : il y a un réel travail
de « fertilisation croisée » à opérer entre ceux qui font les textes et ceux qui les vivent (et parfois
les subissent).

ATELIERS TERRITORIAUX
D’autres questions appellent soit la création d’un atelier spécifique, soit une évocation au sein des
ateliers existants : éducation et enseignement supérieur (plan CAMPUS), recherche, santé,
sécurité publique…
Surtout, il faudra combiner cette approche thématique avec le travail sur des territoires
spécifiques qui pourront susciter d’autres ateliers : de nombreux territoires ont été identifiés
par les 10 équipes, selon des logiques très différentes et complémentaires, économiques,
écologiques, géographiques, urbanistiques…
Les Ateliers veilleront à intégrer dans leur contexte urbain les opérations décidées ou engagées
par l'État telles que le nouveau Ministère de la Défense (Balard), la nouvelle Cité judiciaire
(Batignolles), Saclay... ainsi que les opérations engagées par les collectivités territoriales, telles
que l'Ile Seguin, Saint Denis, Le Bourget...

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article