Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Paris Metropole
  • Paris Metropole
  • : blog consacré au Grand Paris, à Paris Métropole aux relations Paris / Banlieues par Pierre Mansat
  • Contact

Coups de coeur

Recherche

Texte libre

5 février 2010 5 05 /02 /février /2010 17:51
Nicolas Sarkozy n'ira pas sans Bertrand Delanoë. Et pas plus sans le
président du conseil régional. Il faut donc attendre un peu.

Le temps de désigner un directeur, dont le nom va être confirmé, de
choisir un président dont l'autorité soit reconnue par tous. Le temps
également de préparer un programme de travail consensuel, et
d'attribuer aux dix équipes de la consultation "Grand Pari(s)" des
marchés d'études dans les secteurs-clés du territoire régional. Le
tout sous la supervision de la conseillère spéciale du ministre de la
Culture, chargée auprès de lui de l'architecture et du Grand Paris.

L'installation de l'Atelier International du Grand Paris - dit aussi
AIGP - devait accompagner, le 10 février 2010, l'inauguration des
locaux aménagés dans le Palais de Tokyo pour l'accueillir.

Le maire de Paris ayant annoncé qu'il ne s'y rendrait pas en période
de campagne pour les élections régionales, la présence de l'actuel
président de la région étant impossible pour les mêmes raisons,
l'inauguration est tout simplement reportée... Le président de la
République n'y a préféré ne pas y aller tout seul.

Cependant, la mise en place du dispositif avance. Un directeur général
proposé par le ministère de la Culture pourrait être confirmé :
Bertrand Lemoine, architecte-ingénieur des Ponts et Chaussées,
polytechnicien, historien de l'architecture, notamment en acier, qui
anima pendant dix ans la communication d'Arcelor. Il dirige toujours
la revue Acier Construction. Il est le directeur de l'Ecole
d'architecture de Paris La Villette.

Dans l'attente du nom du président, et de l'installation officielle,
une structure de préfiguration va donc quand même se mettre en place.
Les thèmes des groupes de travail qui rassembleront les équipes du
Grand Pari(s) sont affinés : la Seine, les mobilités, les oeuvres
d'art à grande échelle, la reforestation de la région parisienne...Les
architectes débattront du programme de travail à mettre en oeuvre, et
ce, dès le 10 février.

Cependant, une à une, des pièces maîtresses du projet de Grand Paris
sont confiées aux urbanistes et architectes qui avaient composés les
équipes retenues pour la consultation internationale: attribution à
Roland Castro et Christian de Portzamparc du pôle du Bourget, celle de
l'île Seguin à Jean Nouvel, celle du pôle de Saclay à Michel
Desvigne... Missions, confiées ou en cours d'attribution, de Pleyel -
la Plaine Saint-Denis à Djamel Klouche, de Clichy-Montfermeil à Finn
Geipel, ou de la vallée de la Seine, de Mantes à La Défense, à Antoine
Grumbach.

La gare TGV à Pleyel ?
Les travaux de Christian Blanc se poursuivent, eux aussi, sur des
points épineux tels que la place de la future gare TGV nouvelle : les
difficultés techniques pour rallier Roissy handicapent l'hypothèse
d'une gare à La Défense. En revanche, la position de Pleyel est plus
favorable. Stratégiquement située sur le faisceau ferré de la gare du
Nord, fait valoir Christian Blanc, une gare TGV à Pleyel permettrait,
à la fois, d'utiliser les interconnections existantes pour emprunter
le grand contournement Est, d'emprunter directement les voies rapides
vers le nord de l'Europe, et d'être le point de départ d'une liaison
TGV nouvelle Paris - Rouen - Calais (qui desservirait Cergy-Pontoise).

Cette gare internationale hors les murs de Paris relierait en une
dizaine de minutes l'aéroport de Roissy par le métro rapide que
promeut Christian Blanc. Elle délesterait évidemment peu à peu la gare
du Nord de son trafic international, et favoriserait le développement
dans la Plaine Saint-Denis d'un nouveau quartier d'affaires, entre La
Défense et Roissy par métro automatique."

Partager cet article

Repost 0

commentaires