Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Paris Metropole
  • Paris Metropole
  • : blog consacré au Grand Paris, à Paris Métropole aux relations Paris / Banlieues par Pierre Mansat
  • Contact

Coups de coeur

Recherche

Texte libre

30 octobre 2009 5 30 /10 /octobre /2009 10:56

Grand Paris : la droite francilienne à l'offensive contre le PS

[ 30/10/09  ]

Le ministre UMP de la relance et président du Conseil général des Hauts-de-Seine doit officiellement lancer ce week-end une structure concurrente de Paris Métropole, avec, en ligne de mire, la bataille des régionales en Ile-de-France. La tête de liste UMP pour le scrutin de mars Valérie Pécresse fera partie de l'aventure, tout comme Roger Karoutchi, chef de file UMP au conseil régional, le député UMP du Val-de-Marne Gilles Carrez, ou encore le patron de la fédération UMP de Paris, Philippe Goujon.

Car à l'approche des régionales, les antagonismes s'exacerbent et il est désormais exclu, notamment pour les Hauts-de-Seine, d'intégrer, comme il en était encore question au printemps dernier, le syndicat mixte d'études, bien que celui-ci ait fait évoluer ses statuts à la demande du département. « Paris Métropole est utilisé comme une plateforme pour les régionales par le socialiste Jean-Paul Huchon, candidat à sa succession à la tête de la région, argumente-t-on dans l'entourage de Patrick Devedjian. Ile-de-France Métropole sera une association et une voix concurrente. »

Une opposition frontale

Si Roger Karoutchi refuse, lui, de voir dans cette structure un outil politique qui s'arrêterait avec les régionales, il la place pourtant d'emblée dans une opposition frontale à Paris Métropole et plus précisément aux élus de gauche. « Paris Métropole attaque durement le projet de loi Grand Paris, c'est une caisse de résonance très politisée, une tribune pour Jean-Paul Huchon et Bertrand Delanoë. L'idée est de réunir de nombreux élus de l'UMP et du Nouveau Centre qui ne se sont pas beaucoup organisés jusque-là, pour réfléchir ensemble sur l'Ile-de-France et être consultés par le gouvernement », explique-t-il. Une première convention sur le thème des transports devrait d'ailleurs avoir lieu début janvier, au moment du début de la campagne.

A gauche, l'initiative rend perplexe. « C'est de la politique politicienne, ils veulent en faire un outil de campagne »,commente,à la Mairie de Paris, l'adjoint PCF chargé de Paris Métropole Pierre Mansat. Il y voit aussi une « démonstration de l'échec du Grand Paris, qui était au départ une belle idée démocratique, au-delà des clivages politiques ». « Jean-Paul Huchon n'a jamais utilisé le syndicat comme une tribune, »se défend-on dans l'entourage du président de région. Dans la majorité présidentielle, l'initiative ne fait pas l'unanimité : maire Nouveau Centre de Vincennes et membre fondateur de Paris Métropole, Laurent Lafon regrette à quelques mois des régionales « une manoeuvre politique, qui n'est pas le meilleur moyen de servir le projet présidentiel du Grand Paris ».

ISABELLE FICEK, Les Echos

Partager cet article

Repost 0

commentaires