Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Paris Metropole
  • Paris Metropole
  • : blog consacré au Grand Paris, à Paris Métropole aux relations Paris / Banlieues par Pierre Mansat
  • Contact

Coups de coeur

Recherche

Texte libre

12 avril 2010 1 12 /04 /avril /2010 18:00

Grand Paris: Huchon demande à Fillon le retrait ou la modification du projet
   
    PARIS, 12 avr 2010 (AFP) - Jean-Paul Huchon, président PS de la région Ile-de-France, a demandé lundi à François Fillon de "retirer" ou "profondément modifier" le projet de loi sur le Grand Paris, auquel la gauche est farouchement opposée.
    "La majorité est extrêmement en colère contre le projet de loi Grand Paris, la manière dont il a été préparé et aggravé au Sénat. Je lui ai expliqué que pour nous ce projet devait être soit retiré, soit profondément modifié", a affirmé à l'AFP M. Huchon à la sortie d'un tête-à-tête avec le Premier ministre, à l'invitation de ce dernier.
    Alors qu'on lui demandait s'il avait senti un soutien de François Fillon à son secrétaire d'Etat en charge du dossier Christian Blanc, M. Huchon a rétorqué, dans un sourire, que "le Premier ministre est un homme sage et qu'il a beaucoup de capacité à comprendre qu'on ne peut pas travailler sans les élus du tout".
    "Il a écouté. On verra si tout cela a une suite", a ajouté M. Huchon, réélu à la tête de l'Ile-de-France aux dernières régionales.
    La gauche a vivement combattu le projet de loi, déjà adopté à l'Assemblée nationale et dont l'examen doit s'achever le 26 avril au Sénat, reprochant au gouvernement de vouloir imposer un texte qui ne respecte pas, selon elle, les compétences des collectivités.
    M. Huchon a défendu son projet d'Arc Express qui pourrait, d'après lui, être "réalisé plus rapidement et plus efficacement" que la double boucle de métro automatique prévue par l'Etat pour un montant de 21,4 milliards d'euros.
    L'élu socialiste a estimé que, plus globalement, M. Fillon "a senti une grande difficulté avec toutes les autres régions qui parlent d'une remise en cause des partenariats avec l'Etat". Depuis le dernier scrutin, 23 des 26 régions sont gérées par la gauche.
   

Partager cet article

Repost 0

commentaires