Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Pierre Mansat et les Alternatives

Sous ce titre style groupe de rock des années 60, se cache un blog consacré aux luttes émancipatrices, à la recherche du forum politico/social pour des alternatives, à la critique du système territorial français et à son évolution possible, aux luttes urbaines et au" Droit à la Ville", au Grand Paris, aux relations Paris/Banlieues; aux enjeux de la métropolisation, .......par Pierre Mansat, délégué général de La Ville en Commun, animateur de l'Association Maurice Audin

> Grand Paris: Bartolone prône la fusion-des départements de Paris et de la petite couronne

Dans LE Parisien

Bartolone prône la fusion-des départements de Paris et de la petite couronne

Comment mieux équilibrer les richesses entre Paris et les départements limitrophes, entre les

zones riches et les zones pauvres- de ce territoire, dans le sens d'une plus grande solidarité? En fusionnant « les

départements de Paris et de la petite couronne », propose le président socialiste du conseil général de

Seine-Saint-Denis, dans le cadre d'une réflexion sur « la gouvemance » initiée par Paris Métropole.

La démonstration de Claude Bartolone tient en quelques chiffres : les dépenses sociales obligatoires

(RSA, allocation personnalisée d'autonomie ...) sont de 689 € par habitant en Seine-Saint-Denis, contre

555 E à Paris et 494 E dans les Hauts-de-Seine. Dans le même temps, en 2010, Paris a touché 669

ME de droits de mutation (liés aux transactions immobilières), les Hauts-de-Seine 395 ME et la

Seine-Saint-Denis 147 ME. Une « inégalité insupportable» pour le patron du conseil général 93, qui

souhaiterait donc que les dépenses sociales soient mutualisées à l'échelle de la petite couronne,

appelée « coeur de l'agglomération ». Une sorte de retour au périmètre de l'ancien département de la Seine

d'avant 1968, plus « solidaire », .et qui accorderait « un statut métropolitain à des territoires moins

élitistes ». Nombreuses critiques à gauche

A côté de ce super-département centré sur la question de la solidarité, une communauté urbaine

récupérerait les autres compétences « de développement, d'aménagement et d'habitat» sur ce même périmètre

qui disposerait ainsi d'une « double gouvernance ». Mais verrait de fait la disparition des communautés

d'agglomération. Claude Bartolone s'est immédiatement attiré les critiques des élus, y compris dans son

propre camp politique. Jean-Paul Huchon, président (PS) de la région,parle ainsi d'un « un

monstre technocratique qui briserait la région ». « Ce serait la mort d'une certaine solidarité francilienne »,

assure-t-il. Pour mieux répartir la richesse, Jean-Paul Huchon avance une proposition alternative : « Un

smic communal. Chaque ville disposera au minimum de 80% du potentiel financier moyen de

l'ensemble des communes d'lle-de-France. »

Pierre Mansat, adjoint (PC) au maire de Parischargé de Paris Métropole et des relations avec les

collectivités territoriales d'lle-de-France, juge lui aussi que « ce n'est pas la bonne échelle pour

gérer les politiques sociales et de solidarités ». La mairie de Paris préfère « la création d'une

gouvemance commune, d'une confédération. ».

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article