Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Paris Metropole
  • Paris Metropole
  • : blog consacré au Grand Paris, à Paris Métropole aux relations Paris / Banlieues par Pierre Mansat
  • Contact

Coups de coeur

Recherche

Texte libre

26 janvier 2010 2 26 /01 /janvier /2010 00:30

COMMUNAUTÉ D'AGGLOMÉRATION

Est Ensemble ne veut pas être l’oublié du Grand Paris

M. Kindermans | 25/01/2010 | 

Née juridiquement le 1er janvier 2010, la plus grande communauté d’agglomération d’Ile-de-France, avec 400.000 habitants, vient de porter à sa présidence le maire (PS) de Pantin, Bertrand Kern.

Son premier acte sera de solliciter un entretien auprès de Christian Blanc, le secrétaire d’Etat à la région capitale, pour «faire entendre la voix de ce territoire dans le Grand Paris».

Un acte fort et symbolique pour Bertrand Kern, élu sans surprise à la tête de la nouvelle agglomération Est Ensemble lors de la séance d’installation du 23 janvier, qui souhaite inclure ce vaste territoire de 3.850 hectares au nord-est parisien dans le débat sur le projet de loi. Il faut qu’on nous dise si notre territoire, qui, avec ses espaces fonciers disponibles, a des atouts économiques énormes, fait partie ou non du Grand Paris. Pour l’instant, nous sommes exclus des projets de transport du Métro Automatique de Christian Blanc par exemple, a dénoncé Bertrand Kern lors de la conférence de presse à l’Hôtel de Ville de Pantin le 25 janvier.

Espoir des maires de 9 villes de Seine-Saint-Denis

Les élus des neuf villes de Seine-Saint-Denis adhérentes (Bagnolet, Bobigny, Bondy, Le Pré-Saint-Gervais, Les Lilas, Montreuil, Noisy-le-Sec, Pantin, Romainville) espèrent que la taille de l’agglomération –la première de l’Ile-de-France et la 5è en France-, avec ses 400.000 habitants, permettra de peser davantage, à l’instar de l’agglomération voisine, Plaine Commune. Désormais, on ne pourra pas compter sans nous, que ce soit dans les projets de transports du Grand Paris ou de la région Ile-de-France, a estimé Gilbert Roger, maire (PS) de Bondy et vice-président du conseil général de la Seine-Saint-Denis. Cette portion de l’est parisien a longtemps été laissé en déshérence. Plaine Commune a eu son Stade de France, nous avons aussi des atouts à faire valoir,  a renchéri Daniel Guiraud, maire (PS) des Lilas, qui s’occupera des relations avec le Grand Paris au sein d’Est Ensemble.

Sous le signe de «la modestie» et de «la sobriété»

C’est sous le signe de «la modestie» et de «la sobriété», selon Bertrand Kern, que l’agglomération célèbre sa naissance.

D’abord, en choisissant l’élection de 19 vice-présidents au lieu des 27 qu’autorise la loi, ce qui permet de réduire «à 52% l’utilisation de l’enveloppe des indemnités». Les impôts locaux de l’agglomération n’augmenteront pas et il n’y aura pas de doublons administratifs «car nous prendrons le temps des transferts et de l’évaluation» selon son président. Un «conseil de développement» sera crée pour associer «les forces vives» de la population et en 2010 sera lancé un fonds de concours de «10 millions d’euros» pour financer les premiers projets des villes. « Il n’y a pas de précipitation, nous avons deux ans pour définir les intérêts communautaires » a souligné Bertrand Kern. Dans l’attente des transferts de compétence, l’agglomération compte sur les 16 millions d’euros de la Dotation globale de fonctionnement de l’Etat et regrette le «flou» pesant sur le montant des compensations de la taxe professionnelle.


Partager cet article

Repost 0

commentaires