Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Paris Metropole
  • Paris Metropole
  • : blog consacré au Grand Paris, à Paris Métropole aux relations Paris / Banlieues par Pierre Mansat
  • Contact

Coups de coeur

Recherche

Texte libre

17 janvier 2014 5 17 /01 /janvier /2014 10:27

Réactions aux propos de Jean-Marc Ayrault, qui s'est dit favorable à la suppression des départements de la

petite couronne parisienne (Hauts-de-Seine, Seine-Saint-Denis, Val-de-Marne), dans le

cadre de la création de la métropole parisienne:

- Patrick Ollier, député UMPdes Hauts-de-Seine: Cette déclaration "marque en vérité la

fin d'une partie de poker menteur, puisqu'après avoir créé la Métropole du Grand Paris,

les socialistes passent à une deuxième étape qui consiste à démantibuler ce qui

fonctionne aujourd'hui." "La Métropole du Grand Paris, créée par une loi de

recentralisation actuellement soumise au Conseil constitutionnel, est un établissement

public sans aucune légitimité démocratique et cette structure ne pourra en aucun cas se

substituer aux départements. De plus, les conflits de compétence qui ne manqueront

pas de survenir entre la Région et la Métropole seront, à n'en point douter, source

d'une grande complexité et de véritable confusion." (communiqué)

- Pierre Laurent, sénateur de Paris et numéro un du PCF: "Nous sommes opposés à la

suppression de ces départements qui nous ramènerait à l'époque archaïque du

département de la Seine." ,"Nous exigeons qu'il n'y ait aucune disparition de

départements en petite couronne sans une consultation des habitants par référendum.

Cette décision qui engage l'avenir des Franciliens ne peut pas être prise dans leur dos,

sans eux, sans que cette mesure n'ait jamais été soumise aux Franciliens dans le

programme de François Hollande. Notre position n'est pas déterminée par des

arguments boutiquiers." "Nous nous opposerons à ce texte et nous mènerons

campagne pour que les Franciliens soient saisis par référendum de cette question dans

les trois départements et à Paris aussi." (interview au site internet de Public Sénat)

- Raquel Garrigo, porte-parole du PG: "Jean-Marc Ayrault entame les travaux pratiques

de concentration féodale en proposant de supprimer les départements de la petite

couronne parisienne au profit de la métropole du Grand Paris. Contrairement à ce que

déclare le gouvernement, cela aggrave les effets pervers de la régionalisation. Si l'on

ajoute l'idée de règlementations différentes selon les régions annoncée par François

Hollande, on a alors une véritable dislocation de la République, au profit d'une nouvelle

caste de roitelets." (communiqué)

- Roger Karoutchi, sénateur UMPdes Hauts-de-Seine: "En 2013, avec le texte de

Métropole du Grand Paris, refusant de faire de la région I1e-de-France cette métropole,

(le gouvernement a) créé, sans concertation, un échelon supplémentaire en Ile-de-

France. Et quelques semaines après, la vérité révélée leur apparaît: voilà la solution, on

va supprimer les départements de proche couronne. Tout cela sans étude d'impact,

sans concertation, sans bilan (... ) Depuis l'origine, je proposais que la Métropole du

Grand Paris soit la Région I1e-de-France et que l'on envisage de manière sereine les

regroupements nécessaires à l'intérieur de ce territoire ... " (communiqué)

- Medef I1e-de-France: "Le Medef I1e-de-France salue les déclarations faites ce jour par

Jean-Marc Ayrault sur la suppression des départements de la petite couronne

parisienne. Depuis 10 ans, le Medef Ile-de-France prône une simplification de la

gouvernance de l'Ile-de-France, trop complexe, trop coûteuse pour les entreprises et

trop peu efficace par rapport aux 

 

PARIS, 16 jan 2014 (AFP) - Stéphane Troussel, président PS du conseil général de

Seine-Saint-Denis, a appelé jeudi à ne pas "brûler les étapes", alors que le Premier

ministre vient de se prononcer pour la suppression des départements de petite

couronne.

"Depuis des mois, au nom de l'égalité des territoires, j'ai défendu le projet de Métropole

du Grand Paris: ne brûlons pas les étapes et concentrons-nous d'abord sur la réussite

de cette Métropole telle qu'elle vient d'être définie par la loi", recommande dans un

communiqué le successeur de Claude Bartolone à la tête du "93",

"La question du rapprochement des départements de Paris et de la petite couronne se

posera dans un second temps", selon lui.

"Ce rapprochement ne devra donc répondre qu'à un seul objectif: réduire enfin les

inégalités territoriales et sociales qui mineront de l'intérieur la métropole du Grand Paris

comme elles minent aujourd'hui l'I1e-de-France", assure-HI.

"M"aiSfaire croire qu'il suffirait de supprimer les départements pour régler, par exemple,

les problèmes des 85.000 allocataires du RSAde Seine-Saint-Denis, ce serait mentir à

nos concitoyens. S'il s'agit au contraire de poser la question du partage des richesses et

des ressources pour qu'elles soient utilisées là où on en a le plus besoin, je dis:

chiche !"

Jean-Marc Ayrault s'est dit jeudi favorable à la "suppression des départements de la

première couronne" parisienne, Hauts-de-Seine, Seine-Saint-Denis et Val-de-Marne,

alors qu'une loi donnant naissance à 13 métropoles aux pouvoirs très larges a été votée

définitivement en décembre

Partager cet article

Repost 0

commentaires