Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Paris Metropole
  • Paris Metropole
  • : blog consacré au Grand Paris, à Paris Métropole aux relations Paris / Banlieues par Pierre Mansat
  • Contact

Coups de coeur

Recherche

Texte libre

3 juillet 2013 3 03 /07 /juillet /2013 17:33

Madame la Ministre de l’Egalité des Territoires et du Logement,

Madame la Ministre de la Culture et de la Communication

Monsieur le Maire de Paris

Monsieur le Président de la Région Île-de-France

Mesdames et Messieurs les élus

Monsieur le Préfet,

Monsieur le Président

Mesdames, Messieurs,

Chers amis,

 

Je suis particulièrement heureux de vous accueillir nombreux aujourd’hui pour cette semaine de l’Atelier International du grand Paris ici au 104. J’en profite, à ce propos, pour remercier chaleureusement José Gonçalvès et Christophe Girard de nous recevoir dans ces lieux.

Cette semaine est importante à plus d’un titre.

D’abord parce que depuis la création de l’AiGP suite à la consultation de 2008 sur« Le grand Pari(s) de l’agglomération parisienne »,  les travaux de l’atelier n’avaient pas bénéficié d’une telle mise en lumière. Pourtant depuis 2010 celui-ci a largement contribué à faire partager entre élus et architectes, administration et chercheurs, une culture commune transcendant les oppositions politiques, les postures de chacun, et à poser des questions essentielles sur la construction métropolitaine.

D’autre part, cette semaine est importante parce qu’elle s’inscrit dans un contexte historique particulier. Elle se déroule alors que le projet de loi de modernisation de l’action publique territoriale et d’affirmation des métropoles est en discussion au Parlement et que vous venez de présenter, Madame la Ministre, votre projet de loi pour l’accès au logement et un urbanisme rénové au Gouvernement la semaine dernière.

Ces dernières semaines, la discussion sur les métropoles à sembler tourner court pour celle de Paris. Il est normal qu’un projet de loi aussi important que celui sur la métropole parisienne suscite des réactions et des oppositions. Mais peut-on purement et simplement écarter la première métropole française et la seule de stature mondiale ? Le gouvernement a fait le choix courageux de prendre à bras le corps ce défi.

Désormais, le nôtre doit être de hisser nos politiques publiques à la hauteur d’une ville monde de 10M d’habitants, dynamique, polycentrique, cosmopolite, mais où les inégalités demeurent profondes. Les discussions à l’Assemblée doivent être l’occasion de répondre présent à ces enjeux. Je souhaite d’ailleurs que dans la future loi, si une instance métropolitaine prend forme, l’AiGP puisse trouver sa place, aux côtés de l’APUR et de l’IAU, pour participer à la préfiguration du futur projet métropolitain.

Nous avons l’obligation de faire advenir la métropole, et de la faire partager par le plus grand nombre. C’est tout l’enjeu de cette semaine de l’Atelier international du Grand Paris.

En effet, il est impératif de montrer à nos concitoyens que le Grand Paris existe indépendamment des questions de gouvernance, qu’il avance et pas seulement en termes de transports, mais bien dans les esprits, qu’il reste un désir et un horizon à partager.

Il est impératif de montrer qu’il existe des solutions originales tout autant qu’opérationnelles pour répondre au manque criant de logements dans la métropole, véritable handicap pour de nombreux habitants et creuset d’inégalités.

Je voudrais à cette occasion saluer les remarquables travaux des quinze équipes d’architectes, urbanistes et chercheurs qui composent le conseil scientifique de l’Atelier.  Je voudrais aussi leur exprimer ma gratitude pour leur investissement. Les propositions que vous allez découvrir dans les films, les textes que vous allez lire, les images que vous allez voir présentent des pluralités de point de vue : autant d’initiatives plus singulières et pertinentes les unes que les autres.

Surtout elles sont le fruit d’un esprit que les équipes ont su insuffler au fur et à mesure à l’atelier. Elles en ont fait un véritable laboratoire de réflexion/action, un lieu d’ébullition, où convergent recherches et expérimentations. Il est ainsi devenu un véritable workshop à l’échelle de la métropole tout autant qu’un lieu de débat ouvert, franc, fructueux. 

Avec cette semaine, chacune et chacun d’entre vous pourront constater qu’une nouvelle étape vient d’être franchie.

L’atelier n’a jamais aussi bien porté son nom : il s’agit bel et bien d’un atelier où les choses  se font en progression, un « work in progress ».

Pour moi il faut qu’il continue et développe cette vocation que les équipes lui ont conférée. D’ailleurs, à leur instigation, cette implication sur le terrain va se renforcer pour mieux s’inscrire dans la dynamique des territoires. Mon souhait est que cette logique s’amplifie jusqu’à faire de l’Atelier une « université populaire » du Grand Paris.

Enfin, je voudrais pour conclure remercier l’équipe de l’atelier pour le travail remarquable mené tambour battant.

Bonne semaine à toutes et à tous.

Partager cet article

Repost 0

commentaires