Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Paris Metropole
  • Paris Metropole
  • : blog consacré au Grand Paris, à Paris Métropole aux relations Paris / Banlieues par Pierre Mansat
  • Contact

Coups de coeur

Recherche

Texte libre

17 juillet 2013 3 17 /07 /juillet /2013 14:35

Paris Ville-Monde : Quel horizon métropolitain ?

 
 

 

Editorial de la rédaction

Le dompteur et le jardinier

Osez faire du temporaire, de l’éphémère, du jetable, du contextuel. Cette injonction est l’un des fils conducteurs du dossier publié dans ce numéro sur l’horizon métropolitain de Paris, ville-monde. Sans concertation préalable, la plupart des auteurs expriment l’idée que la métropole du Grand Paris doit avancer étape après étape au travers d’institutions temporaires de projets. Rien ne servirait de vouloir tracer un design institutionnel figé pour des décennies.

Les temps sont à la réversibilité et aux structures « molles », capables d’épouser les évolutions économiques et sociales que l’on sait de plus en plus mouvantes et instables.

Il s’agit là d’une véritable révolution culturelle qui conduit à « gouverner en lâchant prise » dans un contexte sociétal déjà liquide et donc difficile à saisir et à encadrer.

Lâcher prise, c’est aussi accepter ses limites. Pour l’affaire qui nous intéresse, c’est laisser place aux initiatives locales et citoyennes qui concourent à résoudre des problèmes que les acteurs institutionnels peinent à régler. Lâcher prise, c’est initier des modes de gouvernance participative.

Dans d’autres États membres de l’Union européenne, la participation des citoyens n’est pas exclusivement conçue en termes de participation au débat public qui précède la décision. 

On les encourage aussi à s’impliquer dans l’action ; la « participation-discussion » migre alors vers la « participation-coup de main ». Cette dernière ne consiste pas à retirer aux élus une fraction de leur pouvoir mais à élargir le cercle de ceux qui préparent la décision : à côté des experts et des techniciens, il y a place pour des citoyens concernés qui détiennent une expertise d’usage. Et la métropole parisienne peut franchir le gué en se nourrissant de la compétence de ces citadins-citoyens.

Comme l’évoque dernièrement Maurice Blanc à propos de l’urbanisme1, « [la participation démocratique] est une utopie, non pas au sens d’illusion ou de projet irréalisable, mais au sens positif de projet idéal qui indique le but à atteindre, même s’il est lointain. En Europe et dans le monde, l’utopie démocratique (…) est le ferment de la transformation de villes qui soient à la fois solidaires et innovantes, respectueuses de leur passé et tournées vers l’avenir. »

Osez faire du temporaire, de l’éphémère, du jetable, du contextuel, c’est passer, dans l’art de gouverner, de la posture du dompteur à celle du jardinier. Le dompteur impose ses règles, soumet, dresse et force à obéir. C’est le rôle principal de la puissance publique mais elle ne peut s’y limiter. Aujourd’hui, l’art de Gouverner s’apparente davantage au labeur du jardinier, fut-il à la française. Jardiner, c’est semer, encourager, faire fructifier, cultiver et prendre soin. Le dompteur doit lâcher prise et le jardinier s’adapter aux saisons qui ne se ressemblent guère, tout en sachant qu’une partie de ses efforts donnera des résultats éphémères.

LAURENCE LEMOUZY

sommaire

?
De quel pouvoir métropolitain l’agglomération parisienne a-t-elle besoin
?
. . . . . . . . . . . .
Jean-Pierre Orfeuil
et Marc Wiel
....
.
30
Le Grand Paris des Grands Parisiens
. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
.
FrédéricGilli
....
.
37
Entretien avec Philippe Laurent - «
La frontière entre les Hauts-de-Seine et le Val-de-Marne
est parfois plus étanche qu’entre la France et l’Allemagne à Strasbourg
!
»
. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
....
.
45
Entretien avec Philippe Simay - «
Nous sommes, dans l’histoire de Paris, à un moment de réveil
et de prise de conscience collective de la compétence des citadins
.
»
. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
....
.
50
Cachez cette gouvernance que je ne saurais voir
!
. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
.
Michaël Silly
....
.
55
Entretien avec Stéphane Troussel – « La Seine-Saint-Denis ne se plaint pas, elle réclame seulement l’égalité
.
»
. . . . . . . .
....
.
59
Entretien avec Damien Robert – «
La Plaine de France, entre dynamisme économique et difficultés sociales
.
»
. . . . . . . .
....
.
62
La Défense est fille des Trente Glorieuses
. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
Olivier
Dubosc
....
.
66
Grand Paris des transports
: satisfaire chacun dans l’intérêt général
. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
Frédéric
Lefret
....
.
71
Entretien avec Pierre Mansat – «
Je rêve de casser le périphérique que l’on a dans la tête
.
»
. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
....
.
73
Entretien avec Didier Deschamps – «
Beaucoup d’artistes expriment le désir très grand de venir à Paris
.
»
. . . . . . . . . . .
....
.
76
Pratiques et représentations de la «
Métropole de Paris
»
:
une culture métropolitaine en devenir
?
. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
Sawsan Awada-Jalu
....
.
80
Gouverner (aussi) autrement ?
. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
Arnaud Lafont
....
.
85
Paris, ville littéraire en devenir
?
. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
.
Béatrice Wattel
....
.

Partager cet article

Repost 0

commentaires