Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Paris Metropole
  • Paris Metropole
  • : blog consacré au Grand Paris, à Paris Métropole aux relations Paris / Banlieues par Pierre Mansat
  • Contact

Coups de coeur

Recherche

Texte libre

29 mars 2010 1 29 /03 /mars /2010 17:31

Pas de pause pour le projet de loi Grand Paris

[ 29/03/10  ]

Bien que les sénateurs socialistes demandent son report, le texte du projet de loi Grand Paris amendé par la commission spéciale du Sénat répond aux principales critiques faites au texte initial. Il devrait être voté.

Le groupe socialiste du Sénat a demandé le report du projet de loi Grand Paris. Comme l'avait fait le socialiste Jean-Paul Huchon, réélu vendredi à la présidence du Conseil régional d'Ile-de-France, il juge que, en donnant une large victoire aux dernières élections régionales à la gauche, les électeurs d'Ile-de-France ont marqué leur rejet du projet de Nicolas Sarkozy.

Voté par les députés en décembre dernier, le projet de loi, qui doit permettre de lancer le projet, a pourtant de bonnes chances d'être adopté par le Sénat la semaine prochaine. Le texte - encore provisoire vendredi soir -issu du travail d'amendements de la commission spéciale présidée par le sénateur UMP des Hauts-de-Seine, Jean-Pierre Fourcade, devrait calmer les inquiétudes des élus qui craignaient d'être marginalisés et de devoir financer les travaux.

Il stipule en effet que le Syndicat des Transports d'Ile-de-France (présidé par la région), le syndicat mixte d'études Paris Métropole (créé à l'initiative de la Ville de Paris), l'Atelier international du Grand Paris (les architectes de la consultation internationale sur le projet) et les collectivités ont bien à donner leur avis sur le projet de réseau de transport d'Ile-de-France.

Il est également précisé que le financement du métro automatique est assuré par l'Etat. De même, le texte affirme-t-il que « l'établissement public Société du Grand Paris veille également au maillage cohérent du territoire au travers d'une offre de transport de surface permettant la desserte des gares du réseau de transport public du Grand Paris », cela « dans le respect des compétences reconnues au STIF ». Autrement dit, le métro automatique ne sera pas déconnecté du système de transports actuel. De même, il n'est pas incompatible avec les 18,6 milliards de travaux lancés par la région dans le cadre de son plan de mobilisation pour les transports, avec le soutien des départements. Cela même si Jean-Paul Huchon s'est empressé de lancer l'enquête publique sur son projet de métro circulaire Arc Express.

Délégué au Grand Paris par la région, le maire MRC du Kremlin-Bicêtre, Jean-Luc Laurent, va donc devoir gérer le projet et, surtout, la modification du schéma de développement régional qu'il implique.

DOMINIQUE MALÉCOT

Partager cet article

Repost 0

commentaires