Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Paris Metropole
  • Paris Metropole
  • : blog consacré au Grand Paris, à Paris Métropole aux relations Paris / Banlieues par Pierre Mansat
  • Contact

Coups de coeur

Recherche

Texte libre

13 février 2014 4 13 /02 /février /2014 15:20

Métropole du Grand Paris: Bartolone déterminé à éviter un "enlisement dans les sables de l'habitude"

13/02/2014 13:43:50

 AFP 

   PARIS, 13 fév 2014 (AFP) - Claude Bartolone, président PS de l'Assemblée nationale, a défendu jeudi la future métropole du Grand Paris, notamment ses ambitions sur le plan économique, pour que ce projet évite de "s'enliser dans les sables de l'habitude".

"Si chacun ne s'y met pas, c'est un projet qui peut s'enliser dans les sables de l'habitude et du traditionnel", a déclaré à la presse celui qui est candidat déclaré pour prendre la tête de la future entité.

Il s'exprimait en marge du 1er Forum sur le Grand Paris (organisé par l'association d'entreprises Paris Ile-de-France Capitale économique), dont il venait de prononcer le discours d'ouverture. Son propos a eu les accents d'un discours de politique générale métropolitaine. La gouvernance institutionnelle de la Métropole pèsera en effet sur le développement économique du territoire.

"Nous avons eu l'audace de porter ce texte sur les fonds baptismaux législatifs, il faut maintenant que cela aboutisse (...) il n'y aurait rien de pire qu'après avoir semé ces graines d'espérance sur la modification des habitudes des élus, des administrations, du milieu économique, on donne l'impression que cela retombe comme un mauvais soufflet", a estimé l'homme fort de la Seine-Saint-Denis.

"Pour le moment, les uns et les autres sont en élections municipales mais dès le lendemain des élections le temps sera venu de passer le compromis historique sur la construction de cette métropole du Grand Paris", a-t-il affirmé. Lui qui "veut participer à cette aventure" a toutefois précisé que la présidence de l'entité qui doit voir le jour au 1er janvier 2016 n'est "pas un poste dont on hérite". "Nous verrons bien le temps venu", a-t-il ajouté.

Mais pour lui, la métropole ne fonctionnera que dans "l'unité". Après le "temps des confrontations" viendra "le temps de la stabilisation territoriale et cela obligera à un compromis". "Actuellement il y a 40% à droite, 40% à gauche et 20% au PCF. Et le PS jouerait à Attila et écraserait les 60 autres % ? Non, (...) pour un projet qui nous dépasse il y aura le temps des rassemblements. Nous avons la responsabilité à quelques-uns de faire entendre une voix de synthèse", a-t-il insisté.

Avant cela, il sera "attentif" aux décrets d'application de la Métropole dont celui créant le mission de préfiguration.

Partager cet article

Repost 0

commentaires