Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Paris Metropole
  • Paris Metropole
  • : blog consacré au Grand Paris, à Paris Métropole aux relations Paris / Banlieues par Pierre Mansat
  • Contact

Coups de coeur

Recherche

Texte libre

8 février 2008 5 08 /02 /février /2008 13:26

J'ai reçu ce point de vue , publiè sur le site d'urba+

"Le Grand Paris n’est pas affaire de maquette d’architecture"

 

... dixit Jean-Marc Offner dans une excellente tribune des Echos (18 janvier 2008) alors que le Ministère de la Culture "prétend" via un appel à projet vouloir gagner "le pari du Grand Paris". Celui-ci est lancé dans le cadre d’un programme dénommé "l’architecture à grande échelle" ! Ainsi, Jean-Marc Offner ironise certainement sur cette injonction du Ministère de la culture qui s’inscrit dans la droite ligne de celles du Président de la République (discours de Roissy, discours de l’inauguration de la Cité de l’architecture et du patrimoine, le 17 septembre 2007).

 

 

Pour mener à bien ce “ nouveau projet d’aménagement global du grand Paris ”, la consultation entend s’appuyer sur une méthode qui a en effet de quoi surprendre : "« Le grand pari de l’agglomération parisienne » relève donc d’une réflexion prospective et mobilise pendant près de six mois dix équipes de recherche placées chacune sous la responsabilité d’un architecte-urbaniste", ceux-ci étant consacrés "mandataire du groupement" ( !), peut-on lire dans le texte de l’appel à projet.

 

 

Le Ministère précise ensuite : "Tout au long du processus de la consultation, les groupements devront aussi s’enrichir de l’apport de spécialistes :

 

 

 de la mobilité, du transport et des infrastructures ;
 de l’urbanisme commercial et de l’immobilier d’entreprise ;
 du tertiaire et de l’immobilier de bureaux ;
 de l’urbanisme universitaire et des enjeux de la recherche ;
 de la culture, du tourisme et des loisirs ;
 du logement ; (...)"

 

 

... comme si les architectes (car il s’agit plus d’architectes que d’urbanistes, en l’occurence...) avaient vocation à jouer ce rôle "d’ensemblier" et à coiffer toutes ces politiques publiques d’aménagement... des politiques publiques décisives pour le fonctionnement d’une métropole de plusieurs millions d’habitants. C’est tout le problème du rôle que l’on veut bien faire jouer à "l’architecte-urbaniste"... En quoi cette double fonction serait-elle plus noble pour la conduite d’un projet urbain et, encore plus farfelu ici, davantage légitime pour la définition d’une stratégie métropolitaine (le Ministère va, en effet, jusqu’à employer le terme de prospective territoriale) ? Sir Peter Hall, chef d’orchestre de la planification urbaine du Grand Londres, est un urban planner (un urbaniste tout court), et cela lui suffit bien !

 

 

Faut-il rappeler que c’est cette même méthode (le projet d’urbanisme piloté par les architectes) et cette même philosophie ("l’architecture à grande échelle") qui ont accouché des catastrophes que l’on sait : citons l’expérience de la construction de la capitale Brasilia, mais aussi les projets fous du Corbusier pour le centre historique de Paris...

 

 

Faire passer "le plan masse de l’architecte" (certains ont récemment parlé de "grands gestes architecturaux", sic,) avant la logique des flux, avant les dynamiques socioéconomiques de territoire et avant la complexité de l’action publique locale, c’est commettre une grave erreur : "c’est l’espace des flux qui compte, les liens plus que les lieux," prévient, à cet égard, Jean-Marc Offner, dans sa tribune, intitulée : "Grand Paris : gare à l’anachronisme".

 

 

Pour Jean-Marc Offner, directeur du LATTS (laboratoire Techniques Territoires, Sociétés) et enseignant à l’ENPC et Sciences Po Paris, "les fonctionnements socio-économiques, plus que les agencements du tissu urbain, sont en cause. L’exercice du bornage ne saurait être premier, et si, les découpages s’avèrent nécessaires, il faut imaginer des frontières poreuses et flexibles."

 

 

Sur ce débat, il y aurait beaucoup à dire et on méditera l’article de Thierry Paquot, Professeur à l’IUP, paru dans la revue Esprit du mois de novembre, intitulé "Urbanisme et architecture : les hésitations d’un président hypermobile"...

>>>>>>>> http://www.urbaplus.org/spip.php?breve165

 

 

 


URBA+
L’association des étudiants et diplômés de l’Institut d’Urbanisme de Paris

 

 

www.urbaplus.org

 

 


Association Urba+

 

 

Institut d’Urbanisme de Paris – Université Paris XII
61, avenue du Général de Gaulle
94010 CRETEIL Cedex
urbaplus@yahoo.fr

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires