Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Paris Metropole
  • Paris Metropole
  • : blog consacré au Grand Paris, à Paris Métropole aux relations Paris / Banlieues par Pierre Mansat
  • Contact

Coups de coeur

Recherche

Texte libre

25 octobre 2007 4 25 /10 /octobre /2007 23:24
Tours à Paris: les études présentées à la mi-novembre, les élus partagés

PARIS (AFP) — Les études d'architectes sur la construction éventuelle de tours dans trois sites parisiens devraient être rendues publiques à la mi-novembre par la mairie de Paris, alors que la question des "hauteurs" dans la capitale divise toujours les élus. Trois sites susceptibles d'accueillir des immeubles de grande hauteur ont été retenus à la périphérie parisienne: porte de la Chapelle (XVIIIème), Masséna-Bruneseau (XIIIème) et Bercy-Poniatowski (XIIème). Jean-Pierre Caffet, adjoint (PS) à l'urbanisme du maire de Paris, a pris soin de préciser mardi que les "esquisses de bâtiments" de grande hauteur qui seront présentées mi-novembre pour ces trois sites sont "totalement virtuelles, au sens où aucun de ces projets ne sera retenu tel quel". S'il n'est pas question de hérisser Paris de tours comme Londres, Moscou, Hong Kong ou Shanghai, la mairie envisage la possibilité d'immeubles de grande hauteur circonscrits à la périphérie. Le plan local d'urbanisme (juin 2006) limite les hauteurs à 37 mètres dans Paris, alors que 63% des Parisiens s'étaient déclarés hostiles aux tours. S'il devait y avoir dérogations ponctuelles au PLU, "une concertation serait menée en amont et des enquêtes publiques seraient nécessaires", explique M. Caffet, ajoutant que "des concours internationaux d'architecture seraient organisés" par la Ville. Les Verts sont toujours opposés à ces "projets pharaoniques" et rappellent "l'échec retentissant de l'urbanisme des tours et des barres des années 70". Au contraire, Pierre Mansat au nom des élus communistes récuse "l'idée qu'il soit interdit de penser l'avenir au nom d'un plafond de hauteur". Il accueille favorablement l'idée de "tours écologiques, autosuffisantes en énergie et aux usages mixtes" sur la couronne. A l'UMP, on dénonce "les contradictions du maire", qui a fait adopter un PLU en se donnant la possibilité d'y déroger. Les ébauches de projets ont été partiellement divulguées dans la presse ces derniers jours. Ainsi au cabinet Jacques Ferrier, on se propose de "donner du relief" à des zones périphériques comme Masséna-Bruneseau avec trois tours écologiques (deux côté Paris et une côté Ivry) de 120 à 150 mètres de haut (entre 30 et 40 étages). Il s'agit de "lutter contre l'étalement urbain" et de faire des "bâtiments vivants, avec commerces et restaurants au rez de chaussée, voire boîte de nuit, spas et restaurant au dernier étage". Les tours abritant logements et bureaux seraient coniques, revêtues "d'une résille brun-doré aidant à la régulation thermique et accrochant la lumière le soir", explique-t-on. Dans le XVIIIème, à la Chapelle, le cabinet Brenac et Gonzalez propose lui un projet de "colline artificielle" pour recouvrir le périphérique afin de relier Paris et sa banlieue. Trois tours végétalisées de 90 à 150 mètres, ayant la forme de plateaux empilés, y seraient construites.

Partager cet article

Repost 0

commentaires