Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Paris Metropole
  • Paris Metropole
  • : blog consacré au Grand Paris, à Paris Métropole aux relations Paris / Banlieues par Pierre Mansat
  • Contact

Coups de coeur

Recherche

Texte libre

26 octobre 2007 5 26 /10 /octobre /2007 09:58

L'association que je préside , le CAUE (Conseil d'Architecture, d'Urbanisme, et d'Environnement de Paris www.caue75.fr) lance une conférence citoyenne sur la forme de la ville , les hauteurs.

Inspirée des expériences nordiques, 15 personnes ( 3 "banlieusards" et 12 parisiens seront tirés au sort sur l'annuaire . Après 6 séances de formation, avec des architectes, des urbanistes, des personnes travaillant dans de tours, ou des résidents,  des économistes, ils rendront public leur point de vue à l'occasion d'un einitiative publique.

Voici le communiqué de presse annonçant  le lancement .

Dans la continuité de l’exposition « LA VILLE DENSE » et du concours d’idées « HABITER PARIS », le Conseil d’Architecture d’Urbanisme et de l’Environnement (CAUE) de Paris lance une conférence citoyenne sur les formes urbaines et les hauteurs afin de contribuer à la sensibilisation des citoyens et à l’animation du débat public sur ces problématiques.

Toute métropole dense doit gérer son patrimoine bâti et ses ressources foncières. Paris, limitée administrativement et physiquement par son périphérique, doit faire face à une hausse importante des prix de l’immobilier liée à la rareté du foncier et à l’insuffisance des terrains mutables et des constructions neuves. Parallèlement, la Ville doit répondre à un besoin urgent en matière de logement et de mixité sociale. Cette réflexion globale sur l’avenir de la capitale s’inscrit dans un projet d’urbanisme durable, comme en témoignent son Plan Local d’Urbanisme (PLU) de juin 2006 et son Plan Climat d’octobre 2007. Ils engagent la Ville à maîtriser son empreinte écologique, ses consommations énergétiques et ses émissions de gaz à effet de serre, tout en maintenant sa population à son niveau actuel et en favorisant son essor économique. Afin de relever ces défis et d’offrir à tous le droit de vivre en ville, c'est-à-dire de se loger, de travailler, d’accéder aux services, aux équipements et aux loisirs, Paris doit repenser son mode de développement urbain en s’appuyant sur les nouveaux territoires de projets de la couronne. Ces territoires qui offrent de grands paysages ouverts, de nombreux équipements publics et d’importantes emprises mutables, demandent à accueillir des projets ambitieux. Situés en limite communale, ces nouveaux projets d’aménagement incarneront également la manière dont Paris retisse des liens durables avec son agglomération. L’enjeu est donc de définir la forme urbaine adéquate pour la couronne de Paris. Doit-elle se calquer sur les modèles anciens ? Doit-elle être plus contemporaine ? Si le PLU de Paris protège le patrimoine architectural parisien, il encourage également, pour les opérations publiques et dans le cadre d’un large débat public, l’expression de formes urbaines et architecturales nouvelles. Celles-ci prendront corps en grande partie sur ces territoires. Mais pour l’instant la réglementation urbaine offre peu de marges de liberté en matière de formes urbaines et notamment de hauteur : les plafonds de hauteur (31 ou 37 m), définis en 1970, sont toujours en vigueur. Ils n’ont pas été modifiés par le nouveau PLU car la hauteur à Paris fait écho aux échecs de l’urbanisme des tours et des dalles des années 70. Ces modèles urbains obsolètes ont rendu tabou le sujet des constructions en hauteur. Un sondage réalisé en 2003 reflétait cet état de fait : 63% des parisiens se montraient alors contre les tours. Aujourd’hui, la question des formes urbaines et des hauteurs doit être à nouveau débattue avec le plus grand nombre et faire l’objet de consultation et de mobilisation du grand public. C’est l’objectif de cette conférence citoyenne proposée par le CAUE de Paris.

Inspirée des conférences de citoyens conçues et utilisées au Danemark depuis 1987, cette démarche vise à ouvrir le débat au grand public en proposant à un groupe de quinze citoyens tirés au sort un cycle de formation sur ces problématiques pour les inviter à émettre un avis informé. La conférence se déroulera de novembre 2007 à février 2008 et le cycle de formation s’organisera autour de quatre thématiques : - L’histoire de la ville - Les formes de la ville durable - La ville de demain, attractivité et qualité de vie - La hauteur, mythes et réalités Un débat public sera organisé à Paris en février 2008 afin de conclure la conférence citoyenne.

A cette occasion, les recommandations émises par les citoyens participants seront rendues publiques

 

 

 

 

 

 

 

 

Quelques infos très précises sur les autres formes de participation

site de la Commission Nationale du débat public

http://209.85.135.104/search?q=cache:o4-LtvsCIwoJ:www.debatpublic.fr/notions_generales/autres_experiences.html+conference+citoyenne&hl=fr&ct=clnk&cd=2&gl=fr

Conférence de citoyens / conférence de consensus

Conçue et utilisée au Danemark depuis 1987 sous forme de conférence de consensus, la conférence de citoyens est une forme de participation citoyenne, dont l’objectif est de permettre à un panel de citoyens profanes de dialoguer avec des experts et de s’exprimer sur des problématiques scientifiques et technologiques pour lesquelles il existe d’importantes incertitudes et divergences d’opinion. Après une formation préparatoire, sur deux ou trois week-end, menée par des scientifiques, le panel de citoyens débat publiquement avec des représentants du monde politique, économiques, associatifs et avec des experts. A l’issue de cette conférence, qui dure en moyenne quatre jours, le panel de citoyens rédigent à huis-clos un rapport contenant leurs avis et recommandations, qui est ensuite rendu public et remis aux instances politiques.

A la différence de la conférence de consensus telle qu’elle se pratique au Danemark, la conférence de citoyens à la française n’a pas pour but la recherche systématique d’un consensus entre tous les membres du panel des citoyens, mais laisse la possibilité d’émettre des opinions divergentes.

En France, trois conférences de citoyens ont été organisées:

- 1998, Conférence de citoyen sur « Les OGM dans l’agriculture et l’alimentation organisée par l’office parlementaire des choix scientifiques et technologiques (OPECST) ;

- 2002, Conférence de citoyen sur « Les changements climatiques et citoyenneté » organisée par la Commission française du développement durable ;

- 2003, Conférence de citoyens sur « Le devenir des boues domestiques issues de station d’épuration », organisée dans le cadre du Débat national sur l’eau.

 Pour en savoir plus :

  • Bourg, D. et Boy, D., Conférence de citoyens, mode d'emploi, éd. Charles Léopold Mayer, 2005  
  • Boy, D., Donnet-Kamel D. et Roqueplo, « Un exemple de démocratie participative : "la conférence de citoyens" sur les organismes génétiquement modifiés », in Revue française de Sciences-poltiques, n°50, 2000  
  • Cahiers de JERICHOst n°1, Méthodes et conduites du débat public. A propos des conférences de consensus, PUF-RT (Publications de l’Université Françsois Rabelais de Tours), oct.1997

     
    Cellule de planification/ Jury de citoyens

    Méthode de participation citoyenne mise au point en Allemagne dans les années 1970’ par le sociologue Peter Dienel, les cellules de planification sont surtout utilisées au niveau local. L’objectif est de permettre à un panel de citoyens regroupant des personnes directement concernées représentant un microcosme de leur communauté et divisé en petit groupe appelé « cellule de planification », après avoir reçu des informations différentes sur des aspects économiques, politiques et sociaux, de discuter et d’évaluer différentes options d’une problématique concernant la planification urbaine. Les recommandations et avis des citoyens sont ensuite publiés dans un rapport qui est transmis aux décideurs politiques.

    Aux Etats-Unis, en Grande Bretagne et en Espagne cette méthode est connue sous le nom de « Jury de citoyens », avec quelques différences par rapport au modèle allemand.

Pour en savoir plus :Koehl, E., Les jurys de citoyens de Berlin, éd. Marc Bloch, 2002 Coote A.Citizens’juries : theory into practice, Institute for Public Policy Research, Londres, 1997 Cahiers de JERICHOst n°2, Méthodes et conduites du débat public. A propos de Citizens Jury, PUF-RT, janvier 2000 Dienel P., Die Plannungzelle, Westentscher, Opladen, 1997

 
Scenario workshop / Atelier scenario

Méthode de participation citoyenne initiée pour la première fois en 1992 au Danemark par l’Office danois de technologie, les ateliers scénarios consistent à organiser plusieurs ateliers de travail regroupant chacun des élus, des experts, des représentants du monde socio-économique, des habitants. L’objectif est de permettre à partir de plusieurs scénarios possibles sur une problématique du développement durable, l’échange de connaissances et d’expériences, le développement de visions communes et l’émergence d’un plan d’action.

En 1994, un programme européen intitulé « European Awareness Scenario Workshops » a été mis en place afin d’encourager l’utilisation de cette méthode en Union européenne.

 Pour en savoir plus :

  • Andersen I.E. et Jaeger B., « Scenario workshops ans consensus conferences : Towards more democratic decisionmaking », in Science and Public Policy, octobre 1999, p.336

Sondage délibératif

Méthode de construction d’une opinion publique, mise au point par le politiste américain James Fishkin et utilisée aux Etats-Unis, le sondage d’opinion délibératif consiste à soumettre un panel de citoyen représentatif de la population à un processus intense d’information et de discussion puis de mesurer l’évolution de l’opinion des participants sur le thème abordé. Durant le processus, les participants délibèrent et ont la possibilité de poser des questions à des représentants du monde politique et à des expert
  

 Pour en savoir plus : Blondiaux L. “Sondage et délibération”, in Politix, n°57, 2002, pp. 167-180

Partager cet article

Repost 0
Published by Pierre MANSAT - dans Débat "tours à Paris"
commenter cet article

commentaires