Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Pierre Mansat et les Alternatives

Pierre Mansat et les Alternatives

Sous ce titre style groupe de rock des années 60, se cache un blog consacré aux luttes émancipatrices, à la recherche du forum politico/social pour des alternatives, à la critique du système territorial français et à son évolution possible, aux luttes urbaines et au" Droit à la Ville", au Grand Paris, aux relations Paris/Banlieues; aux enjeux de la métropolisation, .......par Pierre Mansat, délégué général de La Ville en Commun, animateur de l'Association Maurice Audin

> "Pierre Mansat, adjoint au maire de Paris ça consiste en quoi?"

                                                                                                                                                                                                                                                                         



CIMG3204









Ce petit texte est une tentative de présentation du champ d’activités qui est le mien, en tant que Conseiller de Paris, Adjoint au Maire de Paris, chargé de Paris Métropole et des relations avec les collectivités territoriales d'Ile de France.
 
JM Le GUEN, D GUILLOT, B GAUDILLERE, P BOISTARD, O TROSTIANSKY, J-Y MANO, C SAUTER, L COHEN-SOLAL, F DAGNAUD, P MANSAT, P CHERKI, F GIBOUDEAUX, V DUBARRY, C NAJDOVSKY---- B JULIARD, C MONTACIE, J-L MISSIKA, A LE STRAT, G STIEVENARD, M EL KHOMERI, C BROSSEL, P SHAPIRA, J-B BROS, C GIRARD, A LEPETIT, C VIEU-CHARIER,---- L FATIMA, J VUILLERMOZ, L CAPELLE, A HIDALGO, B DELANOE, S DAGOMA, Y BENGUIGUI, H BOUAKKAZ, D BAUPIN, G SARRE. Manque sur la photo, Maïté ERRECART

Cette délégation (c’est ainsi qu’on appelle la fonction occupée par un adjoint : il agit par délégation du maire dans un secteur donné) est ma principale activité. Elle vise à créer les conditions d’un dialogue politique avec nos voisins: les communes, départements, communautés d’agglomération, le Conseil Régional d’Ile de France, à faire émerger des projets communs, et une nouvelle gouvernance. La tache est lourde du fait d’un passif assez prégnant (domination parisienne sur la "banlieue") et du nombre des interlocuteurs et sujets. Ma priorité va aux communes limitrophes (29) aux départements 92,93,94, aux communes sur lesquelles Paris possède des logements (33), des terrains, usines, cimetières, etc…(100). Nous signons des accords de coopération avec certaines d’entre elles (Montreuil, St Ouen, Clichy sous Bois, Vanves, Issy, Clichy, Ivry, Malakoff,... et avec le Conseil Général du Val de Marne et celui de Seine St Denis. Ces accords portent sur la plupart des sujets concernant l’amélioration de la vie quotidienne des habitants : déplacements, aménagement urbain, etc

Je suis l'initiateur de la Conférence Métropolitaine et du projet "Paris Métropole. Nouvelle scène politique, ou se retrouvent- pour la première fois depuis 1967- des dizaines de maires, d'élus départementaux du coeur de l'agglomération. Elle est devenue un lieu politique incontournable. Il est envisagé de la structurer, de lui donner des moyens. La décision de la transformer en " syndicat d'études" a été prise aux Assises de la Métropole le  25 juin. Depuis cette date 194collectivités ont décidé de constituer ce syndicat "Paris Métropole". Il est présidé par Jacques JP Martin,maire de Nogent.

Avec une équipe de 4 collaborateurs, nous appuyant sur le travail d’un service dont j’ai obtenu la création (la Délégation Générale à Paris Métropole et aux la Coopérations Intererritoriales), nous menons ainsi des dizaines de rencontres dans toute la banlieue (Clichy sous Bois, Achères, Orly, etc…).

Cette délégation est totalement transversale car les projets parisiens ne peuvent être conçus qu’à l’échelle de l’agglomération, ou en liaison avec nos voisins, ce qui m’amène à être présent dans de très nombreux domaines: canaux de l’Ourcq et Saint Denis (50 communes, trois départements), les Bois de Vincennes et Boulogne, les projets parisiens dits de la "couronne": tramways, couvertures du périphérique (Pte des Lilas), le Nord Est ou Grand Projet de Renouvellement Urbain, révision du Schéma Directeur de la Région (SDRIF).

Ces actions impliquent évidemment de très nombreuses réunions et un travail en amont, particulièrement avec les Adjoints dits "sectoriels": urbanisme, déplacements et circulation, jeunesse, sports, sécurité, eau, environnement etc…

Nous organisons également la participation de Paris à des événements comme le Festival de l’Oh ! dans le Val de Marne ou le Salon du Livre de Jeunesse à Montreuil. Ou les expositions "Archipel métropolitain" " Territoires partagés" , "présentées au Pavillon de l’Arsenal.

J’ai piloté la négociation pour l’élaboration d’un contrat de 200 millions d’euros entre Paris et le Conseil Régional d’Ile de France. Un bulletin trimestriel "Extramuros" tiré à 7000 exemplaires, destiné aux élus et professionnels de la Ville permet de nourrir le débat.

Tout ce travail est alimenté par les réflexions de nombreux experts réunissant architectes, sociologues, syndicalistes, urbanistes, historiens, universitaires et chercheurs, élus. Nous avons soutenu un seminaire sur l’histoire des rapports Paris/Banlieue ( Paris I).

Des éléments d’information sont présentés sur le site Internet de la Mairie : 

http://www.paris.fr/portail/accueil/Portal.lut?page_id=95


Cette délégation m’a amené à être actif au sein de l’Association des Maires d’Ile de France (AMIF , 1000 adhérents sur 1300 communes), j’en suis un des vice-présidents avec deux autres élus parisiens. Cette association dominée par la droite a fait place au pluralisme (il y 5 maires communistes au conseil d’administration). J’y anime la Commission « intercommunalité dans l’agglomération centrale ».

Paris est une très grande ville et … un très grand département. Cela implique une présence des élus parisiens dans une foultitude d’organismes, SEM, syndicats, associations, etc… Le Groupe Communiste a fait le choix d’essayer d’être présent dans ce qui nous semble décisif. Mais la charge est très très lourde.


> Je suis président d’une association: le Conseil d’Architecture, d’Urbanisme et de l’Environnement de la Ville de Paris [CAUE]. Ce CAUE a développé des ateliers pour les scolaires, anime les journées du patrimoine jeunesse, des expositions (Paris, ville dense), et initié une conférence citoyenne sur les hauteurs et la forme urbaine à Paris ( www.parisdemain.com).

> Administrateur du Syndicat des Transports d'Ile de France (STIF) qui "organise le système des transports dans la Région": tarifs, décision de créations de lignes, révision du plan de déplacements ... Composé de représentants du Conseil Régional ( majoritaires), des huits Conseils Généraux et du Président de la Chambre de Commerce et d'Industrie de Paris (CCIP).


> Vice-Président du Syndicat d’Assainissement de l’Agglomération Parisienne [SIAAP] dont le Président est le conseiller général communiste du Val de Marne Maurice Ouzoulias. Ce syndicat gère l’assainissement des eaux usées de 8 millions d’habitants à travers ses usines d’épuration. Son budget annuel d’investissement est de 300 millions d’euros. Nous essayons d’inscrire ces responsabilités dans une démarche politique, c’est donc dans cet esprit que je me mobilise dans un réseau et des associations (Association pour un Contrat Mondial de l’Eau par exemple qui milite pour le droit à l’eau, contre la privatisation et dont le Conseiller général communiste J. Perreux est un des animateurs). J’ai à ce titre participé au Sommet Mondial de Johannesburg , au Forum Alternatif de l’Eau à Florence.


> Vice président de l’Atelier Parisien d’Urbanisme [APUR], dont la présidente est Anne Hidalgo, 1ère adjointe au maire : la puissante agence d’urbanisme [ 100 personnes y travaillent] de Paris qui est un appui précieux pour concevoir la place de Paris dans la métropole.


Pierre Mansat> Vice-Président de l’Institution Interdépartementale des Barrages Réservoirs du Bassin de la Seine.
(départements 92, 93, 94) "Les Grands Lacs de Seine" gèrent les lacs réservoirs chargés de protéger la région des inondations et de soutenir l’étiage de la Seine.

> Vice-Président de l'Office des Congrès et du Tourisme de Paris.

  Les enjeux liès au tourisme métropolitain sont considérables ( emploi, construction, déplacement, culture etc..) et appellent un travail partenarial entre tous les acteurs ( Office régional, offices départementaux) ce qui n'est pas vraiment le cas aujourd'hui.


> Je participe aux CA des collège Lucie Faure et Robert Doisneau (20e), ainsi qu’aux conseils d’école de la maternelle et de l’élémentaire Rue du Clos (20e).

Tous les élus parisiens sont membres d’une Commission du Conseil de Paris, la mienne est celle consacrée à l'urbanisme.

L’engagement personnel n’est pas le même dans tous les domaines mais il y a bien une nécessité de présence, d’un minimum de travail sur chacun des organismes et parfois d’un investissement beaucoup plus important.

J'ai quitté le Parti communiste en 2010 mais je continue de participer au travail du Groupe Communiste du Conseil de Paris.

Et bien entendu je suis amené à intervenir constamment pour soutenir des luttes sociales, qu'il s'agisse du droit au logement, des "sans papiers", des salariés ou des sans emploi, des enseignants et parents d'élèves, des droits de l'homme en France et dans le monde... De part leur fonction, les élus ont un rôle à assumer qui, là aussi, peut être très lourd: rencontres, contacts, courriers, manifestations…

 

Par ailleurs ces responsabilités me donnent l'occasion de multiples rencontres- invitations dans des colloques tant à l'étranger qu'en France. C'est ainsi que j'ai représenté le SIAAP aux Assemblées Générales de l'Association Internationale des Maires Francophones à Dakar, Ouagadougou, au sommet de la terre à Johannesburg, et maintenant responsable d'une action de coopération avec le Cambodge ( à Siem Reap).

L'Italie est une destination privilégiée: colloques " La périphérie au centre " à Rome, La periphérie au coeur a Turin. Les congrès des Architectes à Bari, Turin. Et  Le manifeste franco italien pour les villes , initié par l'Ambassade de France en Italie.Et en France nombreux débats et colloques: Institut d'Etudes avancées, Institut des Hautes Etudes d'Aménagement des territoires Européens, IAURIF,  Paris IV La Sorbonne, etc...

 

 

Le Grand Paris de Nicolas Sarkozy est il conflictuel vec le Grand Paris de Bertrand Delanoë, qu'il préfère appeler Paris Métropole. Le projet du Grand Paris de Christian Blanc, le secretaire d'état au développement de la Région Capitale sera publié bientôt. Jean Paul Huchon est un adversaire du Grand Paris.Pierre Mansat, l'adjoint de Bertrand Delanoë ne rechigne pas à utiliser le terme Grand Paris. Il est un des membre actif de la consultation internationale des architectes Jean Nouvel, Christian de Portzemparc, Rodgers.

 

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article