Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Paris Metropole
  • Paris Metropole
  • : blog consacré au Grand Paris, à Paris Métropole aux relations Paris / Banlieues par Pierre Mansat
  • Contact

Coups de coeur

Recherche

Texte libre

7 juillet 2008 1 07 /07 /juillet /2008 00:31
Aujourd'hui je participe à l'enregistrement de l'émission de Sylvie Andreu "vivre sa ville ", qui sera diffusée le dimanche 13 mai sur France Culture. Nul doute que la question des tours sera évoquée.
Le débat sur Paris est bien souvent ramené à une alternative étriquée: pour ou contre des tours.Voici en quelques phrases comment j'aborde ce débat. Ma vision de Paris: une ville ouverte, solidaire, active donc donnant priorité au logement social [5000 par an] dans tous les arrondissements, portant un engagement résolu pour le développement de l’emploi sous toutes ses formes [tertiaire, services publics, recherche, artisanat, production moderne…] en recherchant avec volonté l’amélioration de la qualité de vie.
Contestant des règles de hauteur uniforme, aujourd’hui désuètes pour certains secteurs, je propose des réponses correspondant aux besoins d’une ville moderne dans laquelle l’espace est compté.
Défendre aujourd’hui la possibilité de construire plus densément dans certaines parties de la ville qui s’y prêtent naturellement par leurs caractéristiques et leur emplacement, c’est permettre de construire moins densément dans d’autres parties en diminuant la pression qui s’y exerce. Les terrains libres de la couronne, en raison de leur intrication avec les infrastructures de transport, ne peuvent pas être traités avec les outils habituels d’alignement, de contrôle de la hauteur des bâtiments et d’ordonnancement des constructions. Et la densité sera le plus sûr gage de pouvoir créer dans ces lieux jusqu’à présent défavorisés sur les plans urbain et social une réelle qualité de vie. La densité autorisera la mixité des activités, l’investissement de l’espace public, l’apparition de commerces de proximité, d’équipements et de jardins publics. Tous ces éléments qui font la qualité spécifique de la vie parisienne ne sont possibles que dans un environnement dense.
Dans le plan actuel, la hauteur des bâtiments sur la couronne est majoritairement limitée à 31 mètres. Les immeubles ne sont classés de Grande Hauteur (IGH) qu’au-dessus de 50 mètres. Il conviendrait donc que sur la majeure partie de la couronne la hauteur autorisée soit montée à 50 mètres et qu’elle soit réellement exploitée, car aujourd’hui les plafonds à 37 mètres, lorsqu’ils existent, ne sont quasiment jamais mis en œuvre.
C’est probablement en ayant recours à l’immeuble de 50 mètres que la densité pourrait être augmentée significativement pour faire là un projet de ville spécifique qui participerait d’un enrichissement authentique du patrimoine urbain parisien. Car le patrimoine de demain, architectural ou urbain, ne peut se construire en singeant indéfiniment des modèles historiques que l’on n’arrive jamais à reconduire dans leur qualité originelle, tant ils sont inadaptés aux besoins contemporains. D’autres pays ont su faire rimer densité, qualité architecturale, qualité de l’espace urbain et du cadre de vie, durabilité. Pourquoi pas à Paris.
Et pour résoudre la quadrature du cercle , pourquoi s'interdire de reflechir a des tours, abritants des programmes divers , hotels dans les premiers étages, equipements publics au dessus ( piscines, salles de sport, bureaux au dessus ou logements.

Partager cet article

Repost 0
Published by Pierre MANSAT - dans Débat "tours à Paris"
commenter cet article

commentaires