Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Paris Metropole
  • Paris Metropole
  • : blog consacré au Grand Paris, à Paris Métropole aux relations Paris / Banlieues par Pierre Mansat
  • Contact

Coups de coeur

Recherche

Texte libre

27 mars 2007 2 27 /03 /mars /2007 11:48

Enfin ! Veolia et Suez sortent du capital de la Société d’Economie mixte Eau de Paris, société qui produit l’eau potable.


 

Concernant Eau de Paris, ex-SAGEP, jen’ai pas cessé, dans la précédente mandature comme dans celle ci, que ces deux sociétés sortent du capital. Leur présence était d’autant plus choquante qu’Eau de Paris était chargée pour le compte de la ville du contrôle des distributeurs, qui étaient bien sûr… les deux mêmes groupes.


 

Il y a certes eu une volonté d’aboutir à ce retrait, tant de la part du Maire de Paris que de la Présidente d’Eau de Paris, et pourtant il a fallu des années pour aboutir.


 

Dans cette période, une renégociation des contrats de délégation a été menée menée par la ville et sanctionnée par un vote du Conseil de Paris en décembre 2003. Cela a permis d’assainir la gestion de la distribution et de son contrôle, et de faire restituer par ces sociétés au moins une part des sommes considérables qu’elles avaient prélevées profitant de l’absence totale de contrôle par la municipalité de droite, qui n’avait même pas pris la peine de revoir les conventions tous les cinq ans comme cela était officiellement prévu. Même si bien entendu les conventions continuent à générer du profit pour ces sociétés, celui-ci est davantage maîtrisé. Un bu dg et annexe de l’eau a été recréé. De plus, un effet très bénéfique de cette renégociation opérée par notre municipalité est qu’il est maintenant possible de faire un autre choix et de récupérer la gestion de la distribution sans heurt, en ayant à notre disposition les informations et outils techniques nécessaires.


 

Donc la Caisse des Dépôts va remplacer Veolia et Suez et disposer de 28% dans le capital d’Eau de Paris. C’est positif puisqu’il s’agit d’un partenaire institutionnel des collectivités locales et nous voterons cette délibération.


 

Bémol : les multinationales de l’eau ont plus d’un tour dans leur sac, et rentrent par la fenêtre quand on les sort par la porte ! Tout est bon : monopole technique, propriété des brevets, marchés, interpénétration de capitaux, et j’en passe. Donc même lorsque tout à l’air public, la dépendance vis-à-vis des groupes privés prend de multiples formes. D’ailleurs la Caisse des Dépots est elle-même le premier investisseur institutionnel présent dans le capital de Véolia, et est en passe de devenir l’actionnaire majoritaire de la Saur…


 

Maintenant, quelles sont les prochaines étapes ?


 

Pour les communistes le fil rouge doit être la maîtrise publique de l’eau, et municipale pour ce qui nous concerne. Il doit s’agir d’un service public, formant un ensemble cohérent et coordonné, ne se limitant pas aux frontières territoriales de Paris.


 

Je sais que certains songent à rassembler dans la SEM Eau de Paris la production et la distribution. Ce n’est pas notre position. Rassembler ces deux fonctions dans une même structure peut s’étudier, même si à mon avis cette concentration comporte des risques.
Mais si c’était le cas, il ne faudrait sûrement pas choisir une SEM pour cela. Ine telle solution ne nous protègerait pas durablement de l’emprise des intérêts privés.


 

Partager cet article

Repost 0
Published by Pierre MANSAT - dans Mes combats
commenter cet article

commentaires