Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Paris Metropole
  • Paris Metropole
  • : blog consacré au Grand Paris, à Paris Métropole aux relations Paris / Banlieues par Pierre Mansat
  • Contact

Coups de coeur

Recherche

Texte libre

13 septembre 2009 7 13 /09 /septembre /2009 19:19
Grand Paris : «Mieux vaut un Etat colbertiste que la spéculation foncière» - Interview de Jacques Marsaud, DGS de Plaine Commune

Le directeur général des services de la communauté d’agglomération de Plaine Commune (Seine-Saint-Denis), Jacques Marsaud, porte un regard plutôt bienveillant sur l’avant-projet de loi.

Comment qualifiez-vous l’avant-projet de loi sur le Grand Paris ?
Il est maladroit, excessif, provocateur. Il va falloir le rééquilibrer au profit de la maîtrise du droit des sols par les collectivités. Pour autant, il ne faudrait pas qu’une ou deux communes puissent bloquer tout le projet. Sans moyens exceptionnels, sans procédures exceptionnelles, le nouveau réseau de transports ne pourra pas voir le jour. Il est bon que l’Etat revienne en Ile-de-France. Je préfère un Etat colbertiste et dirigiste au règne de la spéculation foncière.

Ce statut d’exception ne remet-il pas en cause toute la décentralisation ?
Pour la construction du Stade de France, la loi prévoyait aussi toute une batterie de mesures dérogatoires au Code de l’urbanisme. C’était de la bombe atomique. Au final, cela ne nous a pas empêché, à la mairie de Saint-Denis, de travailler en partenariat avec l’Etat.

Comment se déroule, au jour le jour, la coopération avec le secrétariat d’Etat au développement de la région capitale ?
Le cluster de la création autour de Pleyel à Saint-Denis est coprésidé par Christian Blanc (secrétaire d’Etat au Développement de la région capitale, NDLR) et Patrick Braouezec (président PCF de Plaine Commune, NDLR). Pleyel sera une gare TGV et un hub au cœur de la liaison entre Paris, Le Bourget et Roissy. Il ne faudrait donc pas jeter le bébé avec l’eau du bain. Le but, c’est d’élever le bébé autour de véritables espaces de solidarité comme le nôtre.

L’intercommunalité en petite couronne parisienne est-elle toujours menacée à vos yeux ?
L’avant-projet de loi de réforme territoriale fait de l’Ile-de-France un périmètre à part. Aucune date n’est avancée pour achever l’intercommunalité en petite couronne parisienne. Le gouvernement pourrait donc remettre sur la table les rapports «Dallier» et «Balladur». La création d’une superstructure et la suppression de nos intercommunalités seraient la pire des solutions. Cette menace est encore lourde. Voilà pourquoi le nouveau syndicat mixte Paris Métropole doit, très vite, être opérationnel.

Partager cet article

Repost 0

commentaires