Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Paris Metropole
  • Paris Metropole
  • : blog consacré au Grand Paris, à Paris Métropole aux relations Paris / Banlieues par Pierre Mansat
  • Contact

Coups de coeur

Recherche

Texte libre

22 août 2009 6 22 /08 /août /2009 13:41

F3 ILE DEFRANCE

19/20 EDITION PARIS ILE-DE-FRANCE - Le 05/08/2009 -19 :09 :26

INVITE: Gilles CARREZ, Rapporteur du Budget

MARIANNE THEOLEYRE

Les transports en commun seront-ils bientôt plus chers? C'est une des

pistes envisagées pour financer le Grand Paris et son projet phare: un métro

automatique autour de la capitale. Gilles CARREZ, l'homme qui recherche

désespérément trente cinq milliards d'euros est notre invité ce soir. Bonsoir. Je

rappelle que vous êtes le rapporteur général du Budget et député du Val de

Marne. Alors on va bien sûr parler de votre proposition d'augmenter les tarifs

des transports mais il y en a d'autres, de propositions. On fait le point justement

avec Pierre-Yves SALIQUE.

PIERRE- YVES SALIQUE

Qui devrai payer pour les transports de 2025 ? Pour trouver entre 20 et

30 milliards d'euros, l'UMP Gilles CARREZ n'a pas de solution miracle; chacun

devra faire un effort. Et d'abord l'usager des transports en commun. La grille

tarifaire pourrait augmenter un peu au-dessus de l'inflation. Autre piste: les

entreprises via deux taxes réévaluées. La taxe « bureaux »et le versement

« transport «  Au conseil régional, pas de réaction côté socialiste et c'est l'UMP

qui se charge de la critique.

ROGER KAROUCHI, PRESIDENT DU GROUPE UMP AU CONSEIL REGIONAL

L'usager ne doit pas payer davantage tant qu'il n'y a pas une vraie

amélioration et une vraie offre supplémentaire. Les entreprises ne doivent payer

davantage que lorsque l'offre supplémentaire sera là. Sinon, nous allons vers

plus de chômage.

PIERRE- YVES SALIQUE

Les automobilistes devraient aussi participer. Les amendes de

stationnement pourraient progressivement passer de 11 à 20 euros. L'écotaxe

sur les poids lourds est une autre piste. Enfin, le contribuable n'est pas oublié. Il

faudra emprunter. C'est l'idée de Nicolas SARKOZY. Mais emprunter, dans

quelle proportion? Le débat est ouvert.

GILL.ES CARREZ, DEPUTE MAIRE UMP DU PERREUX

Nous avons souhaité limiter l'emprunt vraiment au strict nécessaire et le

calibrer par rapport aux possibilités de remboursement des générations futures.

PIERRE- YVES SALIQUE

Cette esquisse de financement concerne les deux projets de

développement: la rocade Arc Express du plan HUCHON - en bleu - et une

partie seulement de la grande rocade, de Christian BLANC. Le chantier est

monumental. La facture aussi. Le scénario financier devra s'écrire dans les

prochainse semaines, à quelques mois des élections régionales.

MARIANNE THEOLEYRE

Gilles CARREZ, première question très simple. Est-ce que c'est aux

usagers de payer, d'abord?

GILLES CARREZ

Non. C'est à l'ensemble des autorités qui sont concernées de participer

à ce très beau projet, parce que c'est un projet très mobilisateur, ça fait des

décennies qu'on a pris du retard sur les investissements dans les transports. Et

donc, bon, les usagers - en particulier ceux qui habitent la banlieue - savent

bien que les conditions se sont dégradées, les lignes de RER sont saturées.

Moi j'utilise fréquemment la ligne A, donc je le constate. Un million de

passagers tous les jours. On est vraiment à la limite de la rupture.

MARIANNE THEOLEYRE

Mais ils vont devoir faire un effort selon-vous, un effort financier.

GILLES CARREZ

Donc... donc, il faut financer, il faut trouver ces dizaines de milliards

d'euros. Premier point: les usagers, puisque vous en parlez. Moi, je souhaite

que les usagers ne voient pas la part qu'ils paient au titre des transports,

augmenter dans leur pouvoir d'achat. Le maximum supportable c'est que les

tarifs accompagnent le pouvoir d'achat des usagers. Parce qu'il y a d'autres

partenaires financiers dans les transports. Il y a les entreprises qui paient les

transports par le biais du versement «transport» ou de la redevance

« bureaux ». Il y a les contribuables. Ce qu'on ne dit pas assez c'est

qu'aujourd'hui notre système de transport est déficitaire. Et donc le déficit est

pris en charge par les contribuables de la région, des départements, les

contribuables que nous sommes. Et puis il y a l'emprunt.

MARIANNE THEOLEYRE

Justement, vous proposez plein de petites mesures. Pourquoi pas avoir

recours à l'emprunt national tout simplement.

GILLES CARREZ

Parce que, si on ne recourait qu'à l'emprunt national pour trouver les

trente milliards, d'abord il faudrait les trouver. Mais même en supposant qu'on

les trouve, ça voudrait dire que nos enfants, nos petits-enfants auraient la

totalité de la charge. Or vous le savez, notre pays est déjà très endettés. Et je

crois que c'est un devoir moral de penser aux générations futures. On ne peut

pas leur transmettre un fardeau qui sera insoutenable. Alors j'insiste sur ce

point. Les usagers, il ne faut en aucun cas que leur pouvoir d'achat soit

détérioré par un coût des transports qui augmenterait. Il faut qu'à pouvoir

d'achat égal, ils puissent avoir une amélioration substantielle de leurs

conditions de transports. D'ailleurs il y a tout un programme qui est en cours

aujourd'hui, on améliore la ligne B, la ligne A...

MAR~NNETHEOLEYRE

On va le voir justement dans quelques instants. Vous avez fait vos

comptes, il vous manque une dizaine de milliards d'euros. Ca veut dire qu'il y

aura des priorités et peut-être des projets reportés, comme le fameux métro

automatique; tout ne sera pas fait tout de suite.

GILL.ESCARREZ

Les priorités, c'est d'abord le plan de mobilisation, améliorer l'existant:

le RER, les métros, les lignes de bus, les tramways, etc, etc. Et puis c'est deux

choses - et ça, ça relève du Grand Paris - c'est d'abord cette fameuse rocade qui entoure Paris et qui va permettre de faciliter les déplacements de banlieue à

banlieue. Aujourd'hui c'est très difficile. Un étudiant qui habite Le Perreux et qui

va à la Fac à Créteil, il doit passer par Paris.

MARIANNE THEOLEYRE

On a compris ... Ca veut dire que ... certains ...

GILLES CARREZ

Donc c'est la rocade automatique ...

MARIANNE THEOLEYRE

Certains ... ce sera phasé ... ce sera ...

GILLES CARREZ

Arc express qu'on l'appelle ... voilà ...

MARIANNE THEOLEYRE

Il y aura plusieurs phases de construction et tout ne se fera pas tout de

GILLES CARREZ

Voilà ... voilà ... et dans cette phase à l'horizon 2025 ...

MARIANNE THEOLEYRE

Merci ...

GILLES CARREZ

... comprendra aussi la liaison des deux aéroports, vers Orly au Sud,

vers Roissy au Nord ...

MARIANNE THEOLEYRE

Plus tard, donc ...

GILLES CARREZ

Avant 2025 ....

MARIANNE THEOLEYRE

Merci Gilles CARREZ, d'avoir répondu à nos questions. Je rappelle que

vous allez rendre votre rapport définitif début septembre et qu'un projet de loi

sera présenté à l'automne.

GILtES CARREZ

Merci. 19 :15 :06 FIN

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires