Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Paris Metropole
  • Paris Metropole
  • : blog consacré au Grand Paris, à Paris Métropole aux relations Paris / Banlieues par Pierre Mansat
  • Contact

Coups de coeur

Recherche

Texte libre

27 juin 2009 6 27 /06 /juin /2009 21:51
Ile-de-France. Grand Paris : Gilles Carrez propose deux phases et cherche 10 milliards d’euros Le député UMP Gilles Carrez a présenté le 25 juin à une quinzaine d'élus franciliens ( Parlementaires socialistes et UMP uniquement semble-t-il) un schéma prévoyant de réaliser en deux phases les 35 milliards d'investissements pour les transports en Ile-de-France annoncés fin avril par Nicolas Sarkozy.

Il a proposé de réaliser d'ici à 2025 entre 25 et 27 milliards d'investissements et constaté qu'il fallait encore trouver une dizaine de milliards d'euros pour les financer. Chargé par le Premier ministre François Fillon d'étudier des pistes de financement, le rapporteur général du budget à l'Assemblée nationale a estimé possible de parvenir à un accord entre la région à majorité de gauche et l'Etat.
Gilles Carrez s'est appuyé sur le plan de mobilisation du président du conseil régional Jean-Paul Huchon (PS), d'un montant de 18,95 milliards d'euros. Figurent notamment dans ce plan, la désaturation de la ligne 13 par le prolongement au nord de la ligne 14 et l'amélioration des RER.

Il a proposé par ailleurs de réaliser d'ici à 2025 une partie du projet de métro automatique du secrétaire d'Etat chargé du Grand Paris, Christian Blanc, en prolongeant la ligne 14 au nord jusqu'à Saint-Denis-Pleyel et au sud vers Villejuif et Orly.
Il travaille par ailleurs "sur un élément de rocade qui combine les arcs prioritaires d'Arc Express" (rocade ferroviaire "Huchon") "et des variantes de tracés liées aux schémas du Grand Paris" (projet Blanc).
Le périmètre d'investissement serait "de 25 à 27 milliards" d'ici à 2025, a affirmé le député.

Etudes techniques
Le reste du projet de Christian Blanc, qui prévoit de relier aussi Massy, Saclay, La Défense et Roissy notamment, "serait réalisé plus tard" "mais les études techniques et mesures foncières devront être anticipées dès la première phase", a-t-il dit.
Plusieurs élus ont insisté pour qu'"il y ait une vraie liaison sur Roissy dès la première phase", la desserte des aéroports et la liaison entre eux leur paraissant "une priorité à l'horizon 2025".

Les investissements nécessiteraient un emprunt à long terme s'appuyant sur des "flux de recettes annuelles sécurisées".
Gilles Carrez a répertorié 15 milliards, avec une "modulation" du "versement transport" des entreprises, une progression des recettes tarifaires "supérieure à l'inflation annuelle" et une amélioration du rendement des taxes sur les bureaux qui alimentent le Farif (Fonds d'aménagement de la région Ile-de-France).

PPP
On peut, selon lui, "espérer un milliard d'euros d'ici 2025 au titre des recettes liées à la valorisation foncière et immobilière apportée par les nouvelles infrastructures".
Reste une "impasse de financement de l'ordre d'une dizaine de milliards d'euros", compte tenu des surcoûts (augmentation de fréquentation, exploitation des nouvelles infrastructures) qu'il faudra combler, si nécessaire avec "des recettes inédites".

Le rapporteur général du budget s'est montré très sceptique vis-à-vis des partenariats public-privé (PPP), car ils doivent être "adossés sur des recettes".
"On s'est mis d'accord pour explorer toutes les pistes et faire du travail réaliste, pour obliger les responsables politiques à prendre leurs responsabilités, le but de notre rapport est d'interdire l'esquive", a-t-il déclaré.

Partager cet article

Repost 0

commentaires