Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Paris Metropole
  • Paris Metropole
  • : blog consacré au Grand Paris, à Paris Métropole aux relations Paris / Banlieues par Pierre Mansat
  • Contact

Coups de coeur

Recherche

Texte libre

21 avril 2009 2 21 /04 /avril /2009 12:29
Les logiques que préconise le chercheur sont pour une part celles que nous essayons de mettre en oeuvre depuis 2001, puis 2005( Conférence métropolitaine) puis Paris Métropole.

Pour vous allécher la conclusion de Christian Lefèvre

Conclusion

En conclusion, il nous semble important de revenir sur trois remarques essentielles. La première concerne le temps. En Ile-de-France ceux qui veulent précipiter les choses sont comme un chien dans un jeu de quilles ou comme un éléphant dans un magasin de porcelaine. Ils cassent plus de choses qu’ils n’en créent. En pays démocratique, toute réforme d’un système de gouvernance exige du doigté et dans le cas de réformes institutionnelles cela exige du temps. Ceci ne signifie pas qu’il ne faut rien

faire ni rien entreprendre. Ceci signifie simplement que parce que les institutions existantes sont le fruit de l’histoire, elles ne peuvent pas être transformées brutalement. Toute transformation pour parvenir aux résultats escomptés doit alors s’effectuer progressivement.

La deuxième remarque concerne l’Etat. Celui-ci reste un acteur central de la gouvernance. Il demeured’abord le grand légitimateur, celui qui en fin de compte légitime un processus. En second lieu, en Ile19 de-France, il est le seul acteur politique qui peut jouer un rôle de facilitateur et d’organisateur de l’action collective. Il en a la légitimité et les moyens. Il peut le faire car il reste légitime sur la métropole francilienne et parce qu’il reçoit le soutien de nombreux acteurs pour y jouer un rôle central.

Mais pour remplir ce rôle, il doit avoir une attitude en rapport: plus respectueux de la décentralisation mais aussi soucieux de produire de l’action collective.

Enfin, il est bon ton aujourd’hui de se référer aux expériences étrangères. Force est de constaterqu’aussi bien nos édiles que d’autres acteurs méconnaissent le plus souvent ce dont ils parlent. En utilisant les exemples étrangers, ils semblent davantage motivés par une autojustification de leurs propres positions que par le souci de bonne compréhension de ces expériences. Or, il est important de se pencher sur ces exemples, y compris ceux qui nous présentent des échecs. Ainsi savoir que le processus de création de la cité métropolitaine de Bologne s’explique en partie par le non soutien del’Etat et des milieux économiques reste une leçon à prendre en compte. De la même manière, comprendre les raisons de la signature en juin 2008 d’un memorandum of understanding portant constitution d’une charte (London city charter) entre le Maire de Londres et les municipalités londoniennes peut servir à nourrir des processus en cours en Ile-de-France. D’autres expériences comme l’échec du « Progetto Milano » à la fin des années 1980 ou la mise en place actuelle de la

Commission de « capitalité » madrilène mériteraient également une attention des acteurs franciliens.

Sans véritablement disparaître, l’Etat s’est en partie retiré et ne peut plus jouer le rôle de pilote qu’il avait naguère. Mais la décentralisation, dans ses formes actuelles, ne permet pas non plus qu’un nouveau mode de pilotage émerge. Tout au contraire, comme dans les Etats nouvellement indépendants, chaque nouvelle source de pouvoir cherche à se renforcer, au mépris des nécessités de coordination et de coopération. L’Ile-de-France est aujourd’hui au milieu du gué. Tendance au morcellement et à l’autonomisation infra-métropolitaine ou engagement dans une plus grande coordination et coopération au niveau métropolitain ? Pour aller vers le second, nous pensons que l’urgence réside dans des éléments de méthode à inventer plutôt que dans des réformes à l’emporte pièce

La synthèse

Le rapport

Partager cet article

Repost 0
Published by Pierre MANSAT - dans Paris Métropole
commenter cet article

commentaires