Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Paris Metropole
  • Paris Metropole
  • : blog consacré au Grand Paris, à Paris Métropole aux relations Paris / Banlieues par Pierre Mansat
  • Contact

Coups de coeur

Recherche

Texte libre

2 mars 2009 1 02 /03 /mars /2009 07:30
  • 05/03/2009-[01:30] - AFP

    MEAUX (Seine-et-Marne), 5 mars 2009 (AFP) - Roger Karoutchi, secrétaire d’Etat aux Relations avec le Parlement, est favorable à une réforme territoriale en deux temps, avec un "premier texte à l’automne", et un second sur l’Ile-de-France et le Grand-Paris, "après les régionales", a-t-il déclaré mardi soir à Meaux.

    Le "premier texte" soumis au parlement à l’automne viserait à "clarifier les compétences" des collectivités, a expliqué M.Karoutchi, lors d’une réunion publique organisée à Meaux dans le cadre des primaires pour la tête de liste UMP aux régionales en Ile-de-France. "Pour le texte d’organisation d’Ile-de-France et le Grand Paris, on a le temps", a ajouté le chef de file de l’opposition du conseil régional d’Ile-de-France devant des militants UMP. "Dans le premier texte, a-t-il précisé à l’AFP après la réunion, si on peut vraiment avancer sur la suppression de compétence générale, sur la réduction des financements croisés entre les différents niveaux de collectivités, sur une organisation un peu plus souple entre départements et régions, on aura déjà fait un grand pas". Sur le Grand Paris et l’Ile-de-France, "si on restait au statu quo, ce serait un échec terrible mais il faut se donner le temps de la discussion, de la concertation". "Le texte viendrait après les régionales de mars 2010", a-t-il également déclaré. Concernant le Grand Paris, il a déclaré avoir expliqué à M. Balladur - qu’il venait de rencontrer - que dans un "département totalement fusionné dans le coeur de l’agglomération qui pèse six millions et demi d’habitants et 75% de la richesse d’Ile-de-France, c’est très compliqué pour les quatre départements de la périphérie d’exister". Il faut donc un Grand Paris, qui "n’écarte pas la grande couronne", mais "s’organise sur des projets, et il faut définir une gouvernance en fonction des projets", a-t-il précisé.

Partager cet article

Repost 0

commentaires