Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Paris Metropole
  • Paris Metropole
  • : blog consacré au Grand Paris, à Paris Métropole aux relations Paris / Banlieues par Pierre Mansat
  • Contact

Coups de coeur

Recherche

Texte libre

23 octobre 2008 4 23 /10 /octobre /2008 06:04



"Il y a un an, je rencontrais un jeune couple d'universitaires américains passionnés par le Grand Paris. Elle enseigne la littérature française. Elle a accepté de faire cette mini chronique sur la campagne de Barak Obama."

Depuis la Virginie

Des réflexions sur les élections présidentielles aux Etats-Unis... du point de vue de Jennifer 

message #1

 

Le weekend dernier à New York, j'ai ressenti un vrai "buzz" pour Obama comme je n'en a jamais vu pour un autre candidat. Evidemment, l'état de New York et un des états les plus sûrs à voter pour les démocrates, avec Californie et Massachussetts. Mais l'enthousiasme des gens était presque palpable: c'était comme un frisson dans l'air. Dans la rue 125 à Harlem, par exemple, on vendait des bannières et des t-shirts avec la figure de Obama. Les gens sont obligés de faire leurs propres t-shirts pour montrer leur soutien parce que la campagne officielle vend régulièrement tout leur stock et ils ne peuvent pas le remplacer assez vite. D'où les t-shirts avec des dessins faits maison. 

Dans l'autre bout de l'île de Manhattan, mes amis bobos sont aussi passionnés par cette candidature que les gens dans les rues de Harlem. Bon, j'admets que notre hostilité à Sarah Palin descend parfois à un niveau de frivolité un peu embarrassant. Pendant un dîner entre amis professeurs de latin à New York University, on a ricané sur les notes de Sarah Palin qu'elle avait reçu au lycée, et que quelqu'un avait trouvées en faisant une recherche Google dans son iPhone.

Mais en d'autres occasions on a parlé plus sérieusement -- un ami homosexuel et de nationalité malaysienne a passé de l'indifférence cynique envers la politique à l'engagement véhément pour Obama depuis une année. C'est peut-être le fait qu'il pourrait être déporté à un pays où l'homosexualité en un crime. De toute façon, pendant le brunch a Chelsea il a commencé à dénoncer très bruyamment les blancs "arriérés" qui votent pour McCain et Palin. Les blancs autour de nous n'ont fait que nous regarder avec un sourire. 

 


Partager cet article

Repost 0
Published by Pierre MANSAT
commenter cet article

commentaires