Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Paris Metropole
  • Paris Metropole
  • : blog consacré au Grand Paris, à Paris Métropole aux relations Paris / Banlieues par Pierre Mansat
  • Contact

Coups de coeur

Recherche

Texte libre

10 juin 2008 2 10 /06 /juin /2008 00:05

Aménagement des Docks, déclaration de partenariat des villes de Paris et Saint-Ouen



Adoptée par le Conseil de Paris le 12 novembre 2007 et par le Conseil municipal de Saint-Ouen le 26 novembre 2007, la déclaration de partenariat concernant l'aménagement des docks a été signée par Jacqueline Rouillon et Bertrand Delanoë le 3 mars 2008. Depuis la signature d'un protocole de coopération en mars 2003, les villes de Saint-Ouen et de Paris travaillent ensemble sur de nombreux sujets dont l'aménagement des cinq portes à l'interface de leurs territoires, le développement économique et touristique des Puces de Saint Ouen ou une meilleure desserte de leurs quartiers par les transports en commun.

Les deux villes participent également à la Conférence métropolitaine mise en place en juillet 2006.
Conscientes, à l'heure de la révision du SDRIF, du fait que les principaux enjeux en matière de logement, de déplacements, de développement économique ou d'environnement se situent à une échelle plus large que leurs seules limites communales, elles ont convenu d'approfondir leur partenariat sur le projet d'aménagement des Docks. La Ville de Saint-Ouen a engagé un des grands projets de renouvellement urbain de la zone dense de l'agglomération, sur ce territoire de plus de 100 hectares le long de la Seine où la Ville de Paris est propriétaire d'environ 10 hectares.
Saint-Ouen se situe à la croisée de secteurs de développement économique importants, sur l'axe La Défense / Roissy, elle s'inscrit dans le territoire prioritaire de l'Etablissement Public Plaine de France, à égale distance de la Défense, du Stade de France et de la Gare Saint Lazare. Dans le vaste territoire qui s'étend de la butte Montmartre aux bords de Seine, un bassin de vie, d'emploi, d'habitat, de loisirs, est depuis longtemps commun aux populations des deux villes.
Les deux villes ont convenu de travailler ensemble aux possibilités de réalisation d'un projet partagé ambitieux par une solidarité de moyens entre les deux villes, contribuant notamment à la construction de logements sociaux, d'équipements publics et de nouveaux espaces publics de qualité.
Pour ce faire, Paris apportera un soutien fort au projet en cédant une partie de ses terrains, sur lesquels pourraient être construits 1100 logements, dans des conditions permettant l'équilibre financier de l'ensemble de l'opération. De plus, les deux collectivités travailleront ensemble à la transformation des installations industrielles productrices d'énergie (chauffage urbain, traitement des déchets, production d'électricité) dans une optique de développement durable.

ET l'article de Sebastien Ramnoux dans Le ParisienAMENAGEMENT.

Paris cède ses terrains à Saint-Ouen
Bertrand Delanoë a signé la vente de 6,3 hectares des Docks, ce qui permettra à la ville de construire 1 100 logements en bord de Seine.


 

LE MAIRE (PS) de Paris, Bertrand Delanoë, et son homologue de Saint-Ouen, la communiste Jacqueline Rouillon, ont signé hier matin au château de Saint-Ouen le protocole financier qui valide la vente par Paris de 6,3 ha de terrains compris dans les 100 ha des Docks de Saint-Ouen. Ici, en bord de Seine, la ville mène la plus grande opération urbaine de son histoire et espère faire naître d'ici à 2025 un nouveau quartier de plus de 12 000 habitants et 10 000 emplois.

« On aurait pu faire comme tant d'autres, vendre au prix le plus fort, gagner du pognon et s'en aller, a déclaré, décontracté, le maire de Paris. Mais non, on a préféré faire un projet en commun avec Saint-Ouen. »

Un coup de pouce financier

La capitale a ainsi choisi de vendre ses terrains à 300 € le mètre carré, un prix assez bas qui va faciliter la construction par Saint-Ouen de 1100 logements dont 650 sociaux. La moitié de ces derniers seront gérés par l'Opac de Paris. « Cette vente est un vrai coup de pouce financier, explique-t-on au cabinet d'Anne Hidalgo, adjointe parisienne à l'urbanisme. Cela va nous rapporter autour de 19 M€, soit exactement le coût de la démolition des bâtiments encore présents sur place et surtout de la dépollution pour construire les logements. Pour nous, c'est une opération blanche. » Pour Saint-Ouen et sa société qui aménage les Docks, c'est surtout un levier par rapport aux autres propriétaires des terrains, qui pourraient se montrer plus gourmands sur le prix de vente : ils ont désormais un prix de référence à utiliser.

Selon Jacqueline Rouillon, cette coopération « met fin à l'indifférence et même au mépris qui avaient cours entre Paris et ses voisins auparavant. Je salue l'engagement et la ténacité du maire de Paris qui a permis à Saint-Ouen de mener à bien ce projet ».

Sébastien Ramnoux
Le Parisien , mardi 10 juin 2008
Grâce à la vente de ces terrains (ci-dessus), Saint-Ouen va pouvoir poursuivre la plus grande opération urbaine de son histoire sur la friche industrielle des Docks.  (DR.)

  















Le commentaire de Zora la rousse sur son blog

>    www.chroniquesbanlieue.com



Et Direct Matin
>>>

http://ddata.over-blog.com/xxxyyy/0/54/07/70/PM2/neufjuin_StOuenDirectmatin.pdf

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Pierre MANSAT - dans Paris Métropole
commenter cet article

commentaires