Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Pierre Mansat et les Alternatives

Pierre Mansat et les Alternatives

Sous ce titre style groupe de rock des années 60, se cache un blog consacré aux luttes émancipatrices, à la recherche du forum politico/social pour des alternatives, à la critique du système territorial français et à son évolution possible, aux luttes urbaines et au" Droit à la Ville", au Grand Paris, aux relations Paris/Banlieues; aux enjeux de la métropolisation, .......par Pierre Mansat, délégué général de La Ville en Commun, animateur de l'Association Maurice Audin

Commission Planchou :un communiqué du groupe CACR du Conseil régional.

Toutes les infos sur le blog de François Labroille

Rapport « Scenarii pour la métropole : Paris Ile-de-France demain »

Positif et solide référence pour les débats publics à venir

 
Le groupe CACR porte une appréciation positive sur le contenu du rapport « Scenarii pour la métropole : Paris Ile-de-France demain » qui constitue une solide référence pour le débat public à venir.
Ce rapport permet en effet au conseil régional une intervention pertinente au moment où le débat public s'accélère...mais où les grilles de lecture politiciennes, centrées sur des enjeux étroits de pouvoir, faussent la présentation des vraies questions posées par le devenir de la métropole francilienne.
 

·Il remplit une fonction didactique puisqu'il présente et clarifie les enjeux de fond à partir d'un travail exceptionnel d'auditions multiples d'élus et de chercheurs. Il remet les préoccupations institutionnelles à leur juste place, la seconde, sans pour autant les esquiver.
 

·Il revient sur les grands défis auxquelles la région Ile de France et son cœur métropolitain sont confrontés. Il synthétise les grandes orientations susceptibles d'y répondre et qui traversent le projet de SDRIF élaboré sous la responsabilité du Conseil régional.

·Il identifie trois familles d'options possibles sans présentation simpliste : la fusion du cœur, l'agglomération parisienne unifiée par les grands réseaux techniques, le polycentrisme intercommunal francilien. Sans masquer que certains choix sont plus judicieux que d'autres, il en indique les avantages et les inconvénients et il montre qu'aucune des trois ne répond en elle-même à toutes les questions posées.
 

·Il fonde ses propositions sur la reconnaissance de l'importance du cœur d'agglomération et intègre le rôle croissant que peut jouer la conférence métropolitaine. Simultanément il met l'accent à la fois sur le rôle des intercommunalités et sur un renforcement des capacités d'intervention de la Région en matière de transport et de logement. Il met l'accent sur la nécessité de redistribuer les richesses entre les territoires et de dégager des ressources publiques nouvelles.

 
Le groupe CACR se félicite de cette démarche qui opte pour la complémentarité des rôles entre les différents échelons institutionnels en recherchant la meilleure coopération possible entre les intercommunalités émergentes, l'affirmation de la conférence métropolitaine et le renforcement de la Région. Cela ne tranche pas en l'état toutes les questions comme celles des prérogatives ou pouvoirs de chacun de ses niveaux, celles de leur articulation mais cela va dans le sens d'une meilleure adéquation des institutions aux imbrications territoriales actuelles.

Le groupe CACR a activement participé aux travaux de la commission. Il a nourri sa contribution de l'idée que le projet est premier devant les questions institutionnelles et que la confrontation fondamentale avec la droite et le gouvernement concerne la conception de la région capitale devant ces phénomènes très complexes de métropolisation. Il s'agit de maîtriser une altermétropolisation, c'est à dire enrayer les inégalités et les processus ségrégatifs tout en assurant le développement économique et les exigences de lutte contre les crises écologique et climatique. Il a souligné mis en avant trois exigences majeures:
 

·favoriser la coopération entre toutes les Collectivités territoriales (la Région, les départements, les intercommunalités, les communes), sans les mettre en concurrence, prendre appui sur l'expérience de la conférence métropolitaine et obtenir de l'Etat l'aide et l'appui aux projets des différents territoires ;
 

·redistribuer les richesses entre les territoires ;

 
développer la démocratie tant dans les concertations pour élaborer et conduire les évolutions nécessaires que dans les pratique institutionnelles.

 
Le groupe CACR retrouve une large part de ses préoccupations dans ce rapport d'étape. Il poursuivra sa contribution aux débats à venir sur ces bases avec l'objectif de contribuer à l'approfondissement et à la mise en œuvre d'un projet progressiste pour l'agglomération et la région francilienne. Il le fera avec la volonté de favoriser les choix les mieux à mêmes de répondre aux attentes en matière de logement, de transport, d'emploi, de qualité de vie pour le plus grand nombre et celle de faciliter l'intervention démocratique des citoyennes, des citoyens, et de l'ensemble des forces intéressées par la vie publique.

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article