Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Paris Metropole
  • Paris Metropole
  • : blog consacré au Grand Paris, à Paris Métropole aux relations Paris / Banlieues par Pierre Mansat
  • Contact

Coups de coeur

Recherche

Texte libre

13 juillet 2015 1 13 /07 /juillet /2015 10:33

Grand Paris, demandez le manifeste

© Publié sur «Objectif Grand Paris Magazine» le 17/04/2015
 

Pour donner du sens au projet métropolitain, un collectif d’acteurs très diversifiés, emmené par Pierre Mansat, s’attelle à l'écriture d’un manifeste du Grand Paris. À l’horizon, une interpellation des pouvoirs publics sur le projet de société de la métropole.


Par Charlotte Fauve et Laetitia Sellam 

Esprit du Grand Paris, es-tu là ? Le 8 avril 2015, au Conseil de régional de l’Ordre des architectes, maîtres d’œuvre, urbanistes, professeurs mais aussi directeurs de théâtre, journalistes ou encore représentants d’associations s’étaient réunis aux côtés de Pierre Mansat, chargé de la Métropole auprès de la maire de Paris et président de l’Atelier international du Grand Paris. Une assemblée délibérément plurielle, pour un ordre du jour complexe : la construction d’un manifeste métropolitain pour le Grand Paris. À l’origine de l’initiative, le constat de Pierre Mansat : « Le Grand Paris souffre d’un cruel manque de vision, déplore-t-il. Il lui faut une base, des valeurs, un récit qui fasse sens et réunisse. » D’où la nécessité de réfléchir, ensemble, à une histoire commune interpellant à la fois citoyens et acteurs de la fabrique de la ville. Car, en fait, si les cercles et les réseaux sont actifs, la convergence et la coordination des projets en cours font défaut.  Ceci, alors que le « désir » du Grand Paris existe, un désir d’ailleurs évident chez l’ensemble des participants à cette première rencontre. « Nous avons une opportunité historique à saisir, une projection à l’échelle européenne et internationale à imaginer », insiste l’urbaniste Guy Burgel. En filigrane, l’importance de se situer en dehors et au-delà des limites institutionnelles du projet… pour éventuellement l’influencer. « Le manifeste, c’est à la fois une forme d’expression démocratique mais c’est aussi un moyen de pression auprès des structures d’État », glisse Christian Lefèvre, directeur de l’Institut français d’urbanisme. 

Un WikiParis pour échanger

Autour de la table, les avis  contrastés n’ont pas manqué de fuser. Une diversité à l’image de la complexité métropolitaine du territoire, dont le morcellement constitue le premier handicap. Résultat, le débat échappe encore à son principal intéressé : le Francilien. « À mes yeux, l’espace du Grand Paris est encore trop institutionnel et donc beaucoup trop éloigné des citoyens », confirme Catherine Tricot, rédactrice en chef du magazine Regards. Et pourtant… « Le Grand Paris, c’est une promesse que l’on fait aux citoyens. On a voulu la Métropole pour trouver de meilleures réponses aux politiques publiques », rappelle Pierre Mansat. Pour inclure le citoyen dans la réflexion, la concertation citoyenne a été évoquée mais l’idée est d’imaginer un dispositif différent, comme un « WikiParis » par exemple, qui agrégerait  de multiples contributions. En tout cas, la question du sentiment d’appartenance est  récurrente dans le débat. « Comment transposer à d’autres domaines d’activités que les transports la bonne appropriation du projet par les territoires ? », interroge Pascal Auzannet, ancien responsable du développement et ancien directeur des RER à la RATP. Sur le versant économique, Nicolas Buchoud, président du Cercle Grand Paris de l'investissement durable, lance la proposition « d’un véritable Conseil de développement de la Métropole du Grand Paris », beaucoup plus ouvert et représentatif que le Conseil des acteurs économiques et sociaux de la mission de préfiguration. 

La culture comme ciment

 

Autre constat, la culture est jusqu’à présent la grande oubliée de la réflexion institutionnelle, alors qu’elle revêt pourtant une importance capitale dans la formation d’une identité. À noter que le seul rapport public existant sur la question, établi par Daniel Janicot (1) à la demande de Nicolas Sarkozy, n’est pas utilisé. « Il faudrait déjà mettre en valeur l’offre existante, car la culture reste le ciment d’un récit métropolitain », s’exclame Renaud Charles, du site « Enlarge your Paris » qui se propose  justement de chroniquer l’actualité culturelle grand-parisienne. « S’il existe de nombreux lieux, ils manquent de visibilité,  note–t-il, à l’image de la Maison Doisneau de Gentilly, qui attire la presse internationale mais oubliée par la presse nationale… » La culture pourrait, par ailleurs, se révéler un formidable catalyseur d’initiatives. « Pour nous, le Grand Paris constitue un magnifique laboratoire pour mettre en place des projets urbains », confirme Maud Le Floc'h, directrice du « pOlau », le Pôle des arts urbains. En attendant, à l’automne, peut-être des Assises du Manifeste du Grand Paris. Ne reste donc plus qu’à prendre la plume…

 

(1) La dimension culturelle du Grand Paris, Daniel Janicot.

Éditions La Documentation française / Janvier 2012.

Partager cet article

Repost 0
Published by Pierre MANSAT
commenter cet article

commentaires