Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Pierre Mansat et les Alternatives

Pierre Mansat et les Alternatives

Sous ce titre style groupe de rock des années 60, se cache un blog consacré aux luttes émancipatrices, à la recherche du forum politico/social pour des alternatives, à la critique du système territorial français et à son évolution possible, aux luttes urbaines et au" Droit à la Ville", au Grand Paris, aux relations Paris/Banlieues; aux enjeux de la métropolisation, .......par Pierre Mansat, délégué général de La Ville en Commun, animateur de l'Association Maurice Audin

> Une Nuit Blanche métropolitaine, José-Manuel Gonçalvès

"Il y aura des oeuvres poétiques, et des oeuvres d'interpellation, avec pour objectif de mobiliser l'esprit et l'imaginaire sur cette question du climat et du vivre ensemble", a expliqué au cours d'une conférence de presse le directeur artistique de la manifestation, José-Manuel Gonçalvès (également directeur du 104).

Pour cette 14e édition, qui se déroulera le 3 octobre, la Ville a choisi de mettre en valeur des quartiers en transformation du nord de Paris, en dessinant deux parcours reliant le Paris haussmannien et le nouveau Paris.

Le premier ira du Parc Monceau (VIIIe) à Saint-Ouen (Seine-Saint-Denis), en passant par Clichy-Batignolles et la Petite Ceinture, le second de la gare du Nord à Aubervilliers (Seine-Saint-Denis), via la Halle Pajol, le 104, la future gare Rosa Parks, les entrepôts MacDonald.

"C'est la première fois que le parcours officiel intégrera des villes de banlieue", un choix "symbolique", à la "veille de la création de la Métropole du Grand Paris", a souligné l'adjoint en charge de la Culture Bruno Julliard (PS).

Déjà en charge de la Nuit Blanche 2014, José Manuel Gonçalvès a repris quelques-uns des ingrédients qui avaient fait son succès: des parcours resserrés, avec une importante concentration d'oeuvres visibles dans l'espace public, et une franche distinction entre le "in" et le "off".

Plusieurs créations auront vocation à s'inscrire de façon pérenne dans le paysage de la capitale, comme lors de la précédente édition, qui a légué à Paris de grandes fresques de street art.

Une trentaine d'artistes participeront à l'événement dont environ la moitié d'étrangers. Parmi eux, la Belge Berlinde De Bruyckere, le Chinois Zhenchen Liu (diplômé du Fresnoy à Tourcoing) ou le Suisse Zimoun. La totalité de la programmation sera dévoilée en septembre.

La Ville consacrera un budget d'1,2 million d'euros à l'événement. 400.000 euros seront en outre pris sur le budget participatif 2014 pour financer une oeuvre pérenne.

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article