Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Pierre Mansat et les Alternatives

Sous ce titre style groupe de rock des années 60, se cache un blog consacré aux luttes émancipatrices, à la recherche du forum politico/social pour des alternatives, à la critique du système territorial français et à son évolution possible, aux luttes urbaines et au" Droit à la Ville", au Grand Paris, aux relations Paris/Banlieues; aux enjeux de la métropolisation, .......par Pierre Mansat, délégué général de La Ville en Commun, animateur de l'Association Maurice Audin

> Sur Le Monde.fr , Bartolone favorable a un report de la Métropole du Grand Paris

...

« La métropole est en panne »

Député de Seine-Saint-Denis, M.Bartolone a saisi l’occasion de son déplacement à Puteaux, l’une des villes les plus riches de la région pour souhaiter de nouveau « un rééquilibrage » entre l’est et l’ouest de l’Ile-de-France. Mais c’était aussi pour mieux constater l’impuissance de la future métropole du Grand Paris (MGP) à y parvenir. « La métropole est en panne, a renchéri M. Bartolone. Il y a une alliance qui l’a réduite à la portion congrue. Si aujourd’hui on en reste là je préfère qu’on reporte » sa création, a-t-il confié.

Le gouvernement a programmé la création de la MGP au 1er janvier 2016. Mais le Sénat a voté, début juin, son report au 1er janvier 2017 lors du vote en seconde lecture du projet de loi portant nouvelle organisation territoriale de la République (NOTRe).

Reste à savoir si les députés voteront, à leur tour, le délai souhaité par le Sénat, lors du dernier l’examen du texte, en juillet. Marylise Lebranchu, ministre de la décentralisation, s’y était fermement opposée au Sénat. « L’idée fait son chemin », a cependant glissé M. Bartolone, dimanche.

La MGP doit englober Paris, la Seine-Saint-Denis, le Val-de-Marne et les Hauts-de-Seine. Pour certains élus proches de M. Bartolone, le report de sa création permettrait d’élargir son périmètre à l’échelle de la région. Sur le marché de Puteaux, dimanche, un parlementaire PS du 92 décryptait : « Huchon [le président actuel de la région] n’a pas réussi à tuer le projet de MGP alors qu’elle torpille les pouvoirs de la collectivité régionale. Bartolone va peut-être y parvenir ».

Pour le candidat PS, « il faut être de nouveau plus ambitieux. On voit bien que c’est le périmètre régional qui va jouer un rôle extrêmement important dans l’aménagement solidaire de la région » , a jugé M. Bartolone.

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article