Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Pierre Mansat et les Alternatives

Pierre Mansat et les Alternatives

Sous ce titre style groupe de rock des années 60, se cache un blog consacré aux luttes émancipatrices, à la recherche du forum politico/social pour des alternatives, à la critique du système territorial français et à son évolution possible, aux luttes urbaines et au" Droit à la Ville", au Grand Paris, aux relations Paris/Banlieues; aux enjeux de la métropolisation, .......par Pierre Mansat, délégué général de La Ville en Commun, animateur de l'Association Maurice Audin

> Dans Le Canard: Petites tambouilles pour le Grand Paris

Des centaines de pages de la nouvelle loi pourraient finir à la poubelle.

Et laisser place à une réforme taillée sur mesure pour Claude Bartolone.

TOUT ça pour ça? Après deux ans

de discussions homériques, des

centaines de réunions, la rédaction

de milliers de pages de rapports

et un interminable débat parlementaire

qui a accouché, dans la douleur,

de deux lois d'une complexité et d'une

longueur abracadabrantesques, le projet

du Grand Paris pourrait bien finir

à la poubelle. Et laisser place à un

simple accroissement des compétences

du conseil régional d'Ile-de-France.

L'Elysée et Matignon avaient imaginé

un Grand Paris couvrant la capitale

et sa proche banlieue. Et monté

une invraisemblable usine à gaz. Un

« Conseil de la métropole» et 19 « établissements

publics territoriaux » (sorte

de communautés de communes) se seraient

ainsi ajoutés aux 130 communes,

aux 4 départements et au conseil régional

préexistants ...

Jusqu'à ces derniers jours, l'affaire

semblait réglée. Malgré la victoire de

la droite aux municipales, qui lui donne

mécaniquement la présidence du

Grand Paris, la réforme a continué son

petit bonhomme de chemin. Et la dernière

loi en discussion (intitulée en

toute modestie NOTRe, pour « Nouvelle

organisation territoriale de la République

») devait être adoptée par le

Parlement cet été. Mais l'entrée de

Claude Bartolone dans l'arène des élections

régionales a tout bouleversé

Couronne sur mesure

Le président de l'Assemblée a été désigné

tête de liste des socialistes, au

grand dam de Jean-Paul Huchon, le

sortant sorti. Du coup, Barto se verrait

bien ceindre la double couronne

de patron de l'Ile-de-France et du

Grand Paris réunis. Pour réussir ce

sacre, il a proposé à Hollande et à Valls

de bloquer la réforme en cours et d'élargir

le périmètre de la nouvelle métropole

à celui de la région tout entière.

L'Elysée et Matignon ont trouvé l'idée

excellente. Si la gauche gagne en décembre,

toutefois.

Mais la mise en musique de la manip

tourne au casse-tête ... Certes, la droite

francilienne - à commencer par sa chef

de file,Valérie Pécresse - ne peut guère

protester contre ce changement de pied,

puisqu'elle a toujours plaidé pour un

Grand Paris retaillé à l'échelle de l'Ilede-

France. Et qu'elle présiderait ellemême.

Mais il est impossible de suspendre

ou de ralentir le processus

législatif, car la loi NOTRe concerne

aussi les pouvoirs accordés à toutes les

autres régions. Difficile aussi de ré-

crire un texte qui arrive aujourd'hui

en fin de discussion ...

Pour sortir de ce pétrin, le gouvernement

a décidé de donner un peu de

temps au temps en retardant la mise

en place de la nouvelle métropole. La

question a été tranchée à l'issue d'une

réunion de crise qui a réuni à Matignon,

le 23 juin, Manuel Valls, Claude

Bartolone, Anne Hidalgo et quelques

barons et baronnes socialistes d'Ile-de-

France. Le baptême du Grand Paris

aura bien lieu le l"janvier 2016. Mais

il devrait se limiter à l'inauguration

d'une coquille vide. Les compétences

prévues par la loi ne lui seront transférées

qu'au 1" janvier 2017. Un délai

largement suffisant pour voter de nouvelles

lois et voir si l'ami Barto s'est

montré capable de rafler la mise ...

Hervé Lifran

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article