Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Pierre Mansat et les Alternatives

Pierre Mansat et les Alternatives

Sous ce titre style groupe de rock des années 60, se cache un blog consacré aux luttes émancipatrices, à la recherche du forum politico/social pour des alternatives, à la critique du système territorial français et à son évolution possible, aux luttes urbaines et au" Droit à la Ville", au Grand Paris, aux relations Paris/Banlieues; aux enjeux de la métropolisation, .......par Pierre Mansat, délégué général de La Ville en Commun, animateur de l'Association Maurice Audin

> Métropole du Grand Paris: le "coup de gueule" du président de la CCI Paris Ile-de-France

Métropole du Grand Paris: le "coup de gueule" du président de la CCI Paris Ile-de-France

13/03/2015 20:57:11
AFP (400) PARIS, 13 mars 2015 (AFP) - Le président de la Chambre de commerce et d'industrie de région Paris Île-de-France,Pierre-Antoine Gailly, a poussé vendredi un "coup de gueule" sur la manière dont se construit la Métropole du Grand Paris, craignant l'émergence d'une "métropole au petit pied", qui ne réponde pas à l'enjeu.

"Par rapport aux objectifs de développement et d'attractivité économique, pour le moment les projets en cours ne répondent en rien au cahier des charges", a estimé auprès de l'AFP M. Gailly, quelques jours après l'adoption en première lecture à l'Assemblée du projet de loi NOTRe, qui redessine le visage de la métropole censée naître le 1er janvier 2016.

"Il y a un défaut de vision initiale (...) une métropole ça forme un tout (...) C'est tout un écosystème qui est à penser. Et là au niveau francilien, au niveau grand-parisien (...) on n'a pas une vision globale, on n'a rien qui ressemble au Greater London ou à la Métropole de Lyon.

"On a l'impression qu'on est en train de passer à côté d'une formidable opportunité, par défaut de courage, défaut d'arbitrage, défaut de volonté, incapacité à s'entendre... Peu importe les causes. Ne laissons pas passer (cette) métropole au petit pied", a-t-il poursuivi, en appelant les parlementaires à se ressaisir du dossier.

Le représentant du monde économique critique le périmètre de la future métropole, qui exclut de manière "étrange" les aéroports et le pôle de recherche et de développement de Saclay; il s'étonne aussi du "flou" de ses compétences, dont la loi prévoit qu'elles puissent évoluer d'ici 2018. "Aujourd'hui c'est la région qui a la compétence de développement économique, (...) on ne voit pas ce que pourra faire la métropole dans cette matière", a-t-il argué.

Troisième difficulté, la gouvernance. "On nous propose un +truc+, je ne vois pas d'autres mots, avec une assemblée de 348 élus. Moi j'ai l'habitude des conseils d'administration, j'ai ici une assemblée générale d'un peu moins de 100 membres, 348 ça n'est pas raisonnable, c'est plus que le nombre de sénateurs en France ! Londres c'est 25", a expliqué M. Gailly.

Il a également critiqué le schéma qui prévoit d'attribuer dans un premier temps aux collectivités intermédiaires de la métropole (les Etablissements publics territoriaux) la capacité de collecter la contribution foncière des entreprises, pour la faire remonter quatre ans plus tard à la métropole. "Je n'ai jamais vu une collectivité se faire hara kiri... donc ça ne tient pas debout tout ça", a-t-il jugé.






Cliquez ici pour Répondre ou pour Transférer le message.

Mansatpierre.mansat@paris.fr

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article